Publié dans lecture

Lecture Maniaque: Classer, conserver, ranger chez soi

Hello à vous, amis maniaques,

Aujourd’hui, je vous parle de ma dernière lecture Maniaque, le petit livre:

« Classer, conserver, ranger chez soi » par Isabelle Louet.

Classer conserver ranger chez soi, isabelle loue

De quoi s’agit-il?

Sorti en août 2015, ce bouquin fait partie de la collection « Entretenir sa maison », chez les éditions Massin. Ce guide du rangement ne compte que 63 pages, largement illustrées de dessins. C’est dire si cela se lit plus que rapidement… Vous allez encore me traiter de paillasse, je le sens…

Contenu

Comme dans tous les bouquins, elle commence par une petite introduction, dans laquelle elle explique en gros que ranger est un excellent antistress, que cela permet de reprendre possession de chez soi et d’éclaircir ses idées. C’est sûr que c’est plus accrocheur que de dire: ranger, c’est chiant, encore pire que lire, mais hé, regardez le bon côté, vous brûlez plus de calories…

Soit.

Le livre est ensuite articulé en trois parties:

  • Mémento d’un rangement réussi
  • Les grandes manoeuvres
  • Les trois pivots

Mémento d’un rangement réussi :

Dans ce chapitre, Isabelle (hé oui, entre maniaques je me permets toujours de nommer les gens par leur prénom… C’est comme si on avait élevé les balais ensemble, à défaut des cochons), aborde d’abord la préparation psychologique au rangement. Il est essentiel de d’abord estimer l’ampleur de la tâche en parcourant toutes les pièces. Ensuite il faut se mettre dans les conditions adéquates: être seule, de bonne humeur et disposer du temps nécessaire! Ben oui, vous avez déjà tenté de ranger avec 3 gosses qui vous sautent dessus, les beaux-parents qui débarquent dans une demi-heure, ce après avoir passé une nuit blanche à cause de junior qui a gueulé pendant 3 heures? C’est bien ce que je pensais.

Ensuite, elle explique son Art du Rangement, basé ici sur le principe du Feng Shui. Pour être rangé, un intérieur doit pouvoir faire circuler librement le CHI, flux d’énergie positive.

Comme tous les pros du rangement, elle conseille de se munir de 4 contenants (ici des sacs): pour les objets à jeter, donner, ranger et garder. Elle interdit, comme beaucoup, d’acheter de nouveaux meubles de rangement, exception faite de boîtes si nécessaire. Enfin, elle propose ce principe minimaliste: 1 objet entré = 1 objet sorti!

Les grandes manoeuvres:

Après la théorie, la pratique! On se retrousse les manches et on agit, tranquillement, pièce par pièce, selon le principe:

Je vide puis je trie puis —–> je range, je conserve, j’archive, je donne ou je jette. 

Les pièces abordées sont les suivantes:

  • l’entrée
  • le salon/ salle à manger
  • le bureau (très brièvement ici, car abordé davantage plus loin)
  • la cuisine
  • la chambre
  • la chambre des enfants
  • la salle de bains

En gros, dans toutes les pièces, il faut retirer tout le superflu, les parasites,  pour permettre au Chi de circuler. Notamment sous les lits, où il faut éviter de mettre trop de bacs de rangement. Rien ne peut trainer, ni les chaussures ou les vestes à l’entrée, ni les bibelots, les piles de livres etc. Et surtout: aucune plante morte! Cela mine la vitalité !

Les trois pivots

Les trois pivots sont les trois tâches les plus longues et les plus fastidieuses du rangement ménager. A savoir :

  • les vêtements
  • Les papiers
  • les livres

Elle aborde donc ces trois aspects un peu plus en détails que les précédents.

 

Annexes

Bon, selon moi, les annexes n’apportent pas grand chose. Il y a une liste des papiers à conserver. Oui, ok mais certaines choses sont très spécifiques à la France. Passe encore. Par contre, je ne vois pas du tout pourquoi elle a ajouté une liste des logos sur les produits. Ce n’était pas ce qui était de plus pertinent dans cet ouvrage, à mon sens.

Par contre, ce qui est sympa, c’est son index, qui est bien catégorisé. Il permet de facilement rechercher un item bien spécifique

Appréciation globale

Bon, je devrais être contente car il y a des illustrations partout! Et bien, non! Je ne suis pas satisfaite, car, oui, cela aère certes l’écriture, mais ces dessins-là ne m’apportent pas grand chose. J’aurais préféré qu’elle illustre de principes de rangement. Par exemple, voir comment elle range les chaussures plates dans les placards, car je ne pige parfois pas grand chose à ses explications…

Ensuite, parlons contenu. L’ensemble est assez bien structuré, avec des astuces qui sont assez intelligentes et constructives. Vu le peu de pages, ne vous attendez pas à un approfondissement extrême des thèmes.

Je dois avouer que je n’ai pas appris  grand chose, si ce ne sont les dates de conservation des cosmétiques et quelques principes du Feng-Shui. Cela m’avait d’ailleurs un peu dérouté au début, car si je voulais lire un livre sur le Feng-Shui, j’aurais acheté un livre clairement libellé comme tel. Mais, bon, pourquoi pas. Disons que cela me permet de m’ouvrir l’esprit.

Et puis, j’ai appris avec stupeur que conserver de la vaisselle ébréchée était une des principales causes de pertes d’argent, de mauvaises affaires et de risque d’être trompée. Vite, sortez-moi tout cela de chez moi! Mais j’y pense, dans les hôpitaux, je ne compte plus les assiettes et tasses ébréchées. Les amis, ne vous faites jamais hospitaliser !

Enfin, pour un livre récent (2015), je ne sais pas pourquoi, mais je trouve qu’il en émane une ambiance assez rétro et « bobonne »… C’est dommage car cela accentue le cliché « ménage= mégère »…

Conclusion

Donc, in fine, mouais, sympa, rapide à lire mais certainement pas un « must have ». Si vous voulez des idées, allez sur Pinterest. C’est aussi bien… et puis c’est plus branché.

A bientôt… Le prochain livre fait 317 pages, donc je dois m’y mettre !

lecture maniaque

 


Envie de vous le procurer ? Cliquez sur le lien ci-dessous:

 

2 commentaires sur « Lecture Maniaque: Classer, conserver, ranger chez soi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *