Publié dans Ordro Maniaque

Cuisine de Maniaque !

Hello à vous, amis maniaques !

On dit toujours qu’il ne faut pas commencer un désencombrement par une catégorie d’objets qui nous est chère.

Je n’ai eu aucune difficulté à trier les vêtements, les livres, les objets usuels…  Par contre, s’il y a bien un coin de la maison où j’accumule, c’est la cuisine !

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, mon tri des recettes… Cela vous donnait une idée de l’ampleur de la besogne, non?

Et, bien… voici la suite !

Cuisine de diététicienne accumulatrice compulsive ….

cuisine de maniaque

Fouillis rampant

Je vous entends déjà dire, c’est n’importe quoi, ce blog… Il n’y a pas de désordre…
Et là je vous dirais, vous avez lu le titre du blog, au moins ? Allo, c’est les Chroniques de la Famille MANIAQUE, hein…

Et chez les Maniaque, il n’y a (quasi) pas de désordre flagrant. C’est aussi simple que ça. Papa Maniaque ferait une crise. Par contre, si vous souffrez de claustrophobie, je vous déconseille d’ouvrir les placards.

Car oui, mes chers amis, les Maniaque ont beaucoup, beaucoup, beaucoup… d’objets culinaires.

On dit généralement que le désordre est proportionnel à la taille de la maison. Je confirme.

Que penser par exemple de ce tiroir, où il ne faut pas 3, mais au moins 6 ou 7 gestes pour prendre un simple plat à salade?  (c’est de saison, donc je peux le prouver)

cuisine de maniaque

Catégories en cuisine

Quand on s’attaque à une pièce d’aussi grande importance que la cuisine, il est normal de procéder par étapes. La cuisine est au coeur-même de la vie à la maison !

Voilà une excellente raison pour vouloir la rendre la plus fonctionnelle possible !

Cette pièce reprend deux grosses familles d’items :

  • Les aliments
  • Les ustensiles

Vous pourriez aussi y ajouter une troisième petite catégorie,  les produits d’entretien (pastilles lave-vaisselle, savon etc).

Les aliments

Quand nous avons fait construire notre maison, c’est avec un esprit de « diététicienne responsable de cuisine« , que nous avons contribué à nos plans.

Je désirais une organisation semblable à la « marche en avant » en cuisine de collectivité.

Le principe ? J’arrive avec mes courses, je les décharge dans la réserve. Puis je traite les produits en zone de production.
Les aliments sont donc tous déconditionnés dans une réserve. Cela permet une vision directe sur l’ensemble de nos stocks.
Dans la cuisine à proprement parler, il n’y a que les aides culinaires (épices, huiles) et le nécessaire de petit déjeuner (pain, céréales, sucre…).

réserve de maniaque

Si vous voulez désencombrer votre cuisine, je vous conseille de bien séparer l’alimentaire du non alimentaire.

Aujourd’hui, je me suis attaquée aux ustensiles... Ou plutôt j’ai poursuivi mon tri des ustensiles.

La méthode des petits pas

Car ne vous y méprenez pas, mes chers amis, cela fait quand même un petit temps que je désencombre ma cuisine…  Lentement mais sûrement je me dirige vers une cuisine minimaliste. Bon ok, je rigole. Ca, c’est littéralement impossible avec nous !

Via le Minsgame

Pendant l’avent du désencombrement, par exemple, un certain nombre d’items avaient déjà trouvé la sortie. Voici donc une parfaite illustration d’un désencombrement en jouant 😉

Via un tri par catégories

Pas plus tard que la semaine dernière, je me suis attaquée courageusement aux boîtes en plastique. Je les avais soigneusement alignées sur la table de la cuisine, pour les trier selon ces critères-ci:

  • Utilisé de temps en temps
  • En bon état
  • Pas en surnombre (oui, je sais, … tout est relatif …)
  • Complet : tout ce qui était sans couvercle a volé à la poubelle

Je les ai ensuite soigneusement triées par taille et usage.

Enfin, elles ont retrouvé leur place dans l’armoire suspendue, dans laquelle je n’ose pas mettre d’objets trop lourds.

Ne rigolez pas, j’en connais plus d’un où les meubles de cuisine se sont effondrés…

rangement cuisine

Le grand rassemblement

Ce matin, à l’aube (comprenons 8 heures, n’exagérons rien, on est dimanche quand même), je me suis donc amusée à tout sortir, sous les yeux amusés de Mini Maniaque (« Maman fait du bordel! Aieaieaie… ») et horrifiés de Miss Maniaque (« Ah non pas encore ! Et tu as demandé à Papa au moins? »).

rangement cuisine

Tri général

Comme nous avons une cuisine ouverte sur le salon/ salle à manger, nous avons aménagé notre espace pour que tout soit accessible facilement à partir de la table de la salle à manger.

Il m’était donc très facile de regrouper tous les ustensiles de même catégorie, afin d’en affronter le (sur)nombre… Une petite prise de conscience venait à moi.

Tenez, par exemple, non, … nous ne consommons pas du foie gras à tous les repas… Pourtant on dirait…

encombrement ménager

Ca commençait fort, vous acquiescerez…

Ce que je découvre ….

Bon, hormis cet exemple parmi tant d’autres d’objets en surnombre, il y avait encore d’autres soucis que je constatais au fur et à mesure de mon rassemblement militaire.

  • Des rangements trop compliqués:

Ben oui, pour fermer un sachet, il fallait ouvrir l’armoire, prendre une boîte, ouvrir celle-ci et en sortir une pince à sachet. Puis refermer la boîte, la remettre et refermer l’armoire…

Et devinez un peu combien de pinces à sachets se trouvaient à côté de la jolie boî-boîte ? No comment.

rangements trop compliqués

  • Des objets jamais utilisés :

Quand on ne parvient pas à se servir d’une poche à douilles, il peut être intéressant de s’en séparer, non? Ou alors je dois prendre des cours de cuisine… Mais, pour cela je manque de temps. Hélàs.

tri cuisine

  • Des rangements peu pertinents :

Que penser de ce coffre à couverts, que l’on utilise quand on a des invités ?

Méga encombrant, il ne rentre que dans notre « bonheur du jour », qui nous sert de bar. En plus, les guides des tiroirs sont cassés, donc c’est un triple casse-tête chaque fois que je m’en sers:

  • Difficile à ouvrir
  • Fastidieux à ranger : aligner les couverts, un à un.
  • Très difficile à refermer

Autant dire que nous ne sommes pas dans un contexte propice à la zennitude !

 

  • De la dispersion :

Quand j’ai eu fini de regrouper tous les ouvre-bouteilles, cela donnait une joyeuse petite collection :

Une famille de poivrots, pensez-vous? On pourrait effectivement le croire …

Voyons donc la réalité en face : nous avions un peu trop de brol…

Il m’a donc fallu 4 heures pour en venir à bout. Et encore, j’ai été très peu sévère envers moi-même…

La méthode de tri

En effet, ne me demandez pas de me débarrasser de 60% des objets de ma cuisine… Je pense que Papa Maniaque demande le divorce. En plus, nous touchons à une catégorie à laquelle je suis très attachée, souvenez-vous.

Néanmoins, je me suis décidée à me séparer des objets en suivant ces critères:

Eviter le jetable :

Je ne veux plus de vaisselle en plastique. Je pense qu’on dispose de suffisamment de vaisselle durable.

J’ai donc préparé un sac de gobelets, couverts en plastique  et serviettes pour l’école de mes enfants. Ca peut toujours servir, non? Et puis, si l’école n’en veut pas, direction le club de foot !

 

Rien d’inutile :

Cela ne sert à rien de conserver des objets dont on ne se sert jamais. Comme ces magnifiques ronds de serviette, par exemple. Hop! Dans la caisse « à donner »…

rond de serviette

Réduire la surpopulation:

Je pense que 15 verres à Chimay, c’est un peu excessif, non? A moins de transformer la casa Maniaque en bistrot.

J’ai gardé les trois plus beaux. Exit les autres ! Direction la caisse « à donner »…

Garder le plus beau :

Parmi les nombreux plats de services, j’ai conservé les plus beaux et les plus pratiques. Le reste s’est joint à la pile « à donner ». Malgré tout, il en reste encore beaucoup, donc nous n’aurons aucun regret.

 

Après trois heures de tri intensif, voici la pile des « exclus » du jour ! Rappelez-vous que je dois me défaire de 31 objets de la cuisine, ce mois-ci… Ai-je droit à une médaille ?

tri cuisine

Une partie de Tetris …

Maintenant que toutes mes armoires étaient ouvertes, et une bonne partie de leur contenu sauvé étalé devant moi, il fallait que je fasse un peu travailler mon petit cerveau.

Je voulais absolument optimiser mes placards, afin de satisfaire au principe du moindre effort.

MacGyver

J’ai d’abord eu l’audace de sacrifier le coffre à beaux couverts. Ben oui, cela fait des années qu’il m’agace, celui-là.

J’ai donc sorti tous les couverts du coffret, et je les ai rangés dans des bocaux de récupération.

Ces bocaux, je les ai ensuite disposés dans le meuble « à beau service », comprenez, celui qui contient le service du mariage de mes beaux-parents, que l’on ressort une fois par an (oui… à Noël… vous aviez compris).

Ben quoi, il se lave à la main, alors franchement je préfère le service Ikea…

armoire à beau service

Descriptif de fonctions

Une fois ce gros coffre éliminé, j’ai vraiment pu commencer à m’amuser à déplacer les objets. Les différentes fonctions des meubles de la cuisine et de la salle à manger pouvaient être affinées.

J’avais ainsi 6 zones:

  • Le bar : entre la salle à manger et le salon.
  • Le beau service : dans le coin salle à manger
  • L’armoire « à réception » :  Elle contient tous les verres. Elle est donc proche de l’évier.
  • Le meuble à déco de table: entre le salon et la salle à manger.
  • Le matériel courant : en zone de travail, entre la plaque de cuisson et l’évier.
  • Les ustensiles pour le four et la pâtisserie: sous le plan de travail, en face du four.

bar maniaque

Répartition selon usage

Pour répondre au principe du moindre effort, j’ai vérifié si les objets de même usage étaient bien proches les uns des autres, et proches de leur utilisation.
Ainsi, il faut penser à ceci :

  • Ranger les plats et ustensiles pour le four à proximité de ce dernier.
  • Mettre l’emballage à tartines près du pain = un seul geste le matin 😉
  • Disposer le matériel à nettoyer les légumes proches de l’évier : essoreuse, bac de rinçage, passoire…
  • Rendre le service de tous les jours très accessible, proche du lave-vaisselle.

Optimisation de l’espace

Une fois que les zones de stockage des objets sont bien définis, il faut faire attention à certains points :

  • Eviter de surcharger les rangements muraux.
  • Eviter les rangements l’un derrière l’autre. tout doit être visible !
  • Regrouper tout ce qui est alimentaire ensemble, et proche de la zone de préparation.
  • Utiliser des modules pour regrouper les catégories. Par exemple, un bac contenant tous les moules à pâtisseries.

Conclusion

Après ces 4 heures de dure labeur (je rigole, je m’amuse comme une gamine… mais ça vous l’aurez déjà deviné), je redoute le retour de Papa Maniaque… Il va encore dire qu’il ne retrouve rien et que je ne sais pas m’arrêter de jeter…

Même po vrai, d’abord.

N’empêche, j’espère que ce petit partage de mon expérience de tri vous donne envie de vous y mettre aussi.

Voici la photo « après » de la cuisine …

cuisine maniaque

ok ok, il n’y a pas de différence avec « avant »…. Mais, nous, les Maniaque, on déteste les cuisines encombrées… du moins en apparence !

Sur ce, hum hum, …. à quoi pourrais-je bien m’attaquer maintenant ?

Et surtout, ne me dites pas « à ta collection maladive de verres »… je sais… il y en a beaucoup…. mais « Ca peut toujours servir …. »

 

A bientôt chez la Famille Maniaque  !

 

5 commentaires sur « Cuisine de Maniaque ! »

  1. oh la la mais t’imagine qu’il me reste que 4 verres moi (eh oui je suis maladroite je l’ai casse mdr) tu coup pour le moment je bois dans du plastique mdr.

    J’ai pas autant de choses que toi ouf (enfin j’ai pas trié la « buanderie » dans le couloir mdr

    1. coucou
      oui j’ai beaucoup, j’avoue. La cuisine c’est notre pécher mignon, pour ainsi dire 😉
      Par contre, c’est organisé donc on s’y retrouve (heureusement…).
      Et c’est bien séparé usage fréquent / invités.
      Au fond, ce sont surtout les verres, assiettes et couverts pour nos réceptions qui prennent du volume.
      Pour ce qui est usuel, on n’a pas vraiment trop. J’ai bien désencombré déjà 😉
      enfin… tout est relatif…
      bisous

      1. Si c’est organisé et que toute la famille accède bien à toute la vaisselle, les aliments, c’est l’essentiel. Et si tu te sens de désencombrer petit à petit, pourquoi pas ? :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *