Publié dans lecture

Lecture Maniaque: Je fais du tri pour me libérer de l’inutile…

Hello à vous, amis maniaques !

Nous voici à nouveau avec une petite lecture maniaque à vous soumettre…
Voici ma critique littéraire toute en finesse de :

Je fais du tri pour me libérer de l’inutile

par Caroline Gauthier

Editions Ellébore, 2017,104 pages

Pourquoi ce livre?

Bohhh,  et pourquoi pas, me direz-vous?

Ce petit bouquin me faisait de l’oeil, avec ses jolies couleurs printanières. Par ailleurs, la fille accrochée à des ballons me rappelait étrangement un sympathique nouveau site web… hum … hum

Et puis, que voulez-vous, je suis une acheteuse et collectionneuse compulsive! Mais, je vous assure qu’en contrepartie, j’ai préparé toute une caisse de vieux livres à amener chez le bouquiniste du coin. Je sais que je dois faire de la place!

 

L’auteure

La nana qui nous a pondu ce joli petit livre aux couleurs de Pâques, c’est une certaine Caroline Gauthier.

Selon Amazon, depuis plus de vingt ans, elle est journaliste scientifique et documentariste pour la télévision d’État Ici Radio-Canada.

Ses autres ouvrages sont:

  • Happy body
  • Fêtes originales et pas banales
  • Trouver son prince charmant et le garder
  • Les saints protecteurs et guérisseurs
  • L’alimentation intelligente.
  • Le gras ami ou ennemi?
  • Les propriétés et les bienfaits des céréales.
  • Le courage de transformer sa vie.

 

Heu… c’est moi ou elle est un peu « touche à tout », celle-là?

Je dois avouer que j’ai eu franchement du mal à m’y retrouver sur le Maniaque Net; j’ai l’impression que tout le monde s’appelle Caroline Gauthier… Impossible donc de trouver une photo, sans risquer de me planter complètement…

J’espère d’ailleurs ne pas avoir commis trop d’erreurs en recopiant cette liste d’ouvrages…

Pour moi qui aime bien en savoir un peu plus sur les auteurs que je lis, c’est un petit bémol, mais bon…passons.

Attaquons-nous quand même à la (petite) bête.

 

Le pitch

A en croire la note de l’éditeur, cet ouvrage promet de nous apprendre à nous poser les bonnes questions pour mieux comprendre notre rapport aux objets et à l’accumulation.

En plus, nous recevrons des trucs et astuces pour trier et désencombrer.

Cela me paraît raisonnable. Ok, je suis partante.

Et vous?

 

Sommaire

Afin de remplir ses promesses, le livre est divisé en 8 parties: 5 petites, 2 moyennes, 1 grosse:

  • Ai-je trop d’inutile dans ma vie? : 5 pages
  • Quel type de ramasseur suis-je? : 6 pages
  • Quand donc « assez » est-il suffisant? : 2 pages
  • Finie la procrastination! : 2 pages
  • Je me libère sans douleur (ou presque): 14 pages
  • Le grand ménage de printemps: 12 pages
  • Le grand tri de A à Z: 42 pages
  • Astuces et conseils en vrac: 4 pages

Je dois avouer que je ne trouve pas la structure très claire, au premier coup d’oeil. Mais, bon, on verra…

 

Les bonnes questions

Afin de nous préparer psychologiquement au désencombrement, Caro  nous propose que nous nous posions toute une série de questions. Ces interrogations nous permettront de cerner le POURQUOI de notre situation désespérante actuelle…

Ai-je trop d’inutile dans ma vie?

Cette question est tournée sous forme d’un quiz de 30 postulats généralistes.

Par exemples:

  • Votre environnement vous incommode et vous déprime: vrai- faux- ne sais pas/ne s’applique pas
  • Vous vous passez de certains objets parce qu’ils sont inaccessibles: vrai -faux- ne sais pas/ne s’applique pas

Heuuuuu? Comment ça, « ne s’applique pas« ?  C’est pas une réponse, ça!

Même si les questions peuvent se révéler pertinentes, la façon d’y répondre et le résultat du quizz sous forme de: » Si vous avez répondu vrai plus de dix fois, c’est que vous avez besoin de ce livre« , me laissent plus que perplexe…

 

Quel type de ramasseur suis-je?

Dans ce chapitre, l’auteure nous propose de réfléchir sur notre nature profonde.

Selon elle, il y aurait cinq types de ramasseurs de biens, répartis en deux familles: les amnésiques et les mémoires d’éléphant.

  • Le faiseur de piles – Mémoire d’éléphant
  • Le nostalgique – Mémoire d’éléphant
  • Le chaotique – Amnésique
  • L’acheteur – Amnésique
  • Le paresseux – Amnésique

 

Quand donc « assez » est-il suffisant?

Comme le disait Lao-Tseu, « Savoir ce contenter de ce que l’on a: c’est être riche« , Caroline nous invite à réfléchir sur notre « assez ».

De quoi avons-nous besoin pour être heureux, indépendamment de notre voisin, de la société, du « qu’en dira-t-on ». Pour ce faire, elle nous propose de nous poser honnêtement ces trois questions:

  • Est-ce que cette chose contribue à mon bonheur ou est-ce qu’elle m’en éloigne?
  • Qu’est-ce que ma maison dit de moi?
  • Qu’est ce que j’aimerais que ma maison dise de moi?

Finie la procrastination!

La solution contre le désencombrement, c’est lutter contre notre tendance innée à tout reporter à demain! Youpie! Si j’avais su…

Mais comment lutter contre la procrastination, me demanderez-vous? Et bien, il suffit de suivre les 4 étapes suivantes:

  • Admettre que vous avez un problème, car la procrastination est source de douleur.
  • Lister vos futures actions
  • Faire les choses à l’avance
  • Faire quelque chose, n’importe quoi, car l’action entraîne l’action!

trop fac’, hein…

Exemple concret, mes amis!

procrastination

 

Je me libère sans douleur (ou presque)

Pour atténuer la douleur de séparation, il faut d’abord s’autoflageller, mes amis ! Hé, oui, ici il n’y a qu’un seul coupable, et c’est VOUS!

Non, ce ne sont pas vos enfants qui foutent le bordel. Ce n’est pas votre mari qui glisse discrètement son assiette sous le canapé tous les soirs. C’est vous qui êtes responsable, car c’est vous qui achetez!

Et voilà, vous n’aviez qu’à pas leur faire plaisir, pardi!

Et puis cessez de dire que c’est la faute de la société de consommation. Elle a bon dos, celle-là! On ne vous oblige pas à acheter, hein !

Ouais, mais….

Non, il n’y a pas de mais ici! C’est votre faute. C’est vous que ça ennuie. A vous d’agir !

Action !

  • Primo:Vous dressez une liste des raisons pour laquelle il faut que ça cesse.
  • Secundo: Vous vous préparez psychologiquement
    • Via des listes
    • Fixez vos priorités
    • Attribuez des fonctions pour les différentes pièces. Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose!
  • Tertio: Vous vous équipez: les fameuses boîtes de tri!   (dont une « à suivre » qui sert à tout ce pour quoi on hésite)
  • Quatro: au boulot! Et vite, hein! Vous doutez? Envoyez l’objet dans la caisse « à suivre » et continuez à trier. Maintenant reste plus qu’à espérer que la caisse « à suivre » ne déborde pas…

Pour nous aider, Caro nous propose un calendrier mensuel. A chaque mois son désencombrement… En avril, vous devez donc: « Faire le ménage de printemps! Toute la maison de la cave au grenier. Demandez l’aide de la famille ou engagez l’aide d’un professionnel »… Tiens, à propos, je connais une chouette home organiser qui ne demande que ça… Vous voulez ses coordonnées?

 

Le grand ménage de printemps

Ah ben tiens, ce livre semble être fait pour arriver dans ma bibliothèque en avril! Pleine d’enthousiasme, je me lance dans ce chapitre afin d’apprendre ce que je peux désencombrer ce mois-ci.
Et ben râté… Ce sont bien 12 pages sur le nettoyage qui me sont proposées! Sans prendre la moindre pincette, elle entre tout de suite en matière avec ses balais, ses lessives et son cirage de vinyle.

Pfff, moi qui espérait désencombrer… Me voici de nouveau relayée aux corvées.

Soit… J’attendrai le mois de mai, qui, soit dit en passant,  ne vaut guère mieux, car c’est la terrasse, le barbecue et la piscine (quelle piscine?) qu’il faut nettoyer.

 

Le grand tri de A à Z.

Ici, comme annoncé dans le titre, nous avons un petit inventaire alphabétique de points critiques à contrôler lors de notre grand désencombrement.
Voici quelques extraits intéressants:

Achats:

Voici trois questions essentielles à se poser préalablement à tout achat :

  • Est-ce que j’en ai vraiment besoin?
  • Est-ce que je peux attendre quelques jours avant de l’acheter?
  • A quel endroit vais-je le ranger?

 

Paperasse: 

Pour savoir ce qu’il y a lieu de conserver, elle nous a inclus un tableau très détaillé, sur base du service public français. Ce qui est bien, c’est qu’il est à jour (vérifié octobre 2016).

Produits de beauté: 

Ici aussi, nous avons droit à beaucoup de détails, avec les durées de conservation de toute la panoplie de top biche: autobronzant, brillant à lèvre, anti-cernes… Je ne sais pas si c’est vraiment scientifiquement documenté, mais why not.

Moi, perso, j’ai un truc infaillible: mes cinq sens!

  • L’odorat: si ça empeste, ça vole à la poubelle.
  • La vue: si c’est verdâtre, je m’en passerai aussi.
  • L’ouïe: si un gaz s’échappe bruyamment en ouvrant le pot, c’est suspect.
  • Le toucher: si je suis pleine de boutons, oups, j’aurais pas dû…
  • Le goût: heu… non finalement pas.

Vide-grenier: 

On a droit à toute l’organisation du vide-grenier. Et on sent que c’est du vécu. Ce que je ne savais pas, c’est qu’il valait mieux éviter de faire des brocantes en juillet, à cause des vacances et des déménagements!

crème zéro déchet

Mon avis humble et entièrement subjectif

Pour conclure, je vous propose de récapituler.

D’abord, selon l’éditeur, je devrais  à ce stade comprendre mon rapport aux objets et à l’accumulation. Y suis-je arrivée?

Bon, vu le descriptif, je suis donc une acheteuse nostalgique et faiseuse de piles. En d’autres termes, un éléphant amnésique. Selon elle, c’est impossible. Et ben, si. Par contre, je refuse d’admettre que je procrastine. Mon bazar rampant (à savoir, non apparent) ne relève à mon sens absolument pas de la procrastination.

Me voici donc déjà confrontée à un gros problème, celui de m’identifier par rapport à ce bouquin.

Ou alors j’ai rien compris.

Ensuite, passons à la méthode de tri. Pour moi, une méga réserve s’impose par rapport à la caisse « à suivre »… Je sais qu’on est sensé s’en occuper à la fin du tri, mais n’est-ce pas faire deux fois le travail? Je pensais que le but du désencombrement était de ne manipuler les objets qu’une seule fois…

Ou alors j’ai rien compris.

Puis, ce chapitre sur le nettoyage… Non mais, ho! Qu’est-ce que ça vient foutre ici, ce machin?

Ou alors j’ai rien compris.

Enfin, même s’il y a du bon dans ses trucs et astuces, il n’y a franchement rien de bien neuf ou original.

Dommage… car je le trouve assez cher pour son contenu : 16 euros, tout de même! Encore un truc de marketing, sûrement.

Ou alors j’ai rien compris.

caroline gauthier

Allez, sur ce, je vous laisse… Je suis déjà en plein dans ma prochaine lecture, qui est vraiment top, celle-là! Ou alors j’ai rien compris…

 

A bientôt chez la famille Maniaque !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *