Publié dans lecture

Lecture Maniaque: Le livre d’organisation intelligent

Hello à vous, amis maniaques !

Me voici de retour avec une petite lecture maniaque …

Vaillamment, j’ai traversé la frontière linguistique (5 km de mon domicile environs) et je me suis rendue au Plat Pays…

Car voici un lecture Maniaque dans la belle langue de Vondel :

sara van wesenbeeck

Het slimme Organizing boek

Sara van Wesenbeeck

Edt Lannoo, 2011, 230 p.

L’auteure

Ma nouvelle copine Sara,  c’est une « professional Organizer « , consultante, coach et conférencière. Elle a commencé sa carrière la radio flamande VRT, puis comme coach créative (vous ne savez pas ce que cela veut dire ? Moi non plus !).

Depuis quelques années, elle met de l’ordre chez les familles et les entreprises belges et étrangères (je suppose qu’ils veulent dire les Pays-Bas… c’est pas précisé).

Le pitch

Ben, vous l’aurez un peu deviné, on parle d’organisation ! Nooooooon, vous croyez ? C’est bien, vous suivez !

La couverture nous annonce la chose de cette façon: « Votre tiroir à chaussettes est désespérément vide ? Votre bureau ressemble-t-il tous les jours à un champ de bataille ? Avez-vous emmené vos enfants au travail et votre picnic à l’école ? Dans ce cas, ce livre est pour vous ! « 

Ouais, bon l’histoire du picnic ne m’a pas trop convaincue, faudrait pas être désorganisée, mais carrément un peu folle… Soit.  Passons.

 sara van wesenbeeck

Pourquoi cette lecture ?

Quand j’ai commencé le home organising, je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose de ce beau métier. Comme beaucoup d’entre vous, je présume. C’est un peu le soucis de ces nouvelles professions.

Tout ce que je savais, c’était trois choses: j’étais un tantinet maniaque, j’adorais les boulots à fort contact humain et avoir un boss, c’était très peu pour moi !
J’ai donc suivi la formation d’Elodie Wery, qui était de qualité, présentait une très bonne visibilité et un pouvoir attractif intense.

Par la suite, j’ai appris qu’il existait une toute jeune Fédération Belge des Organisateurs Professionnels. Et mon ch’ti cerveau en ébullition de se dire immédiatement : « En voilà une bonne idée pour professionnaliser un métier peu connu ! « , suivi d’un « je veux, je veux, je veux ! », peut-être un tantinet moins réfléchi.

La fédération des chicons alignés

Creusant un peu la chose, j’ai lu que, pour accéder au cercle privilégié des  Home Organisers belges, il fallait un diplôme reconnu. Cela me semblait effectivement entièrement logique. Jusque là, j’adhérais totalement. Sauf qu’il n’y a pas de diplôme officiel.

Là où cela devient intéressant, c’est de savoir quelles formations étaient reconnues. Ben, celle qu’organise Sara Van Weesenbeeck, pardi ! Ben oui, il faut quand même savoir, accessoirement, que c’est elle la responsable de la fédération…  Elle n’allait quand même pas refuser sa propre formation…

Entretemps, on m’a appris que deux autres formations flamandes avaient également été acceptées pour entrer dans le cercle intime de ceux qui savent. Ouf ! L’honneur est sauf… sinon j’aurais pu croire qu’il y avait conflit d’intérêt… Shocking, non …

Mais, pas de chance pour nous, pauv’ wallons que nous sommes, aucune de nos formations ne figurent au programme… Mais c’est une question de temps. Enfin, je l’espère, sinon on pourrait franchement croire que le Nord fait bande à part… Et ça, c’est vraiment pas sympa !

chicons organisés

Mais laissons cette petite popote bien belgo-belge, que mes amis français peineront à comprendre (et ils ont bien raison),  de côté et retournons à nos chicons.

Moralité

Entretemps, cette petite anecdote typique de chez nous m’a quand même appris quelque chose : le métier est apparemment déjà bien organisé dans le nord de mon cher petit pays.

Je me suis donc dit que j’allais m’attaquer à leur lecture Maniaque ! Ja zeker !

J’ai donc commandé deux des bouquins de Madame Van Wesenbeeck, qui sont arrivés promptement via Post.nl.

Et en voici le premier.

frontière linguistique

Au sommaire

Le livre comporte une introduction et neuf chapitres.

L’introduction s’appelle « le pouvoir d’une organisation intelligente« .

J’y ai appris quelque chose qui vous motivera tous : S’organiser, c’est comme rouler à vélo. Si vous arrivez à trouver un équilibre et pédaler en même temps, votre vélo vous amènera dans les plus beaux endroits. Avec l’organisation, c’est la même chose !
Ensuite, on se met en selle. Les chapitres sont:

  • Plus maline que vous ne le pensez
  • Vos 10 « bonnes habitudes » intelligentes
  • Organisez-vous
  • Malin avec les objets
  • Malin avec le papier
  • Organisez votre maison
  • Malin avec le temps
  • Et ils vécurent longtemps et heureux
  • Les points sur les i

Tout un programme, non? Déjà, je trouve que la structure du bouquin est particulièrement claire. Cela commence fort fort fort bien, à mon sens.

Chapitre 1 : Plus maline que vous le pensez

Pour Sara, on a tous en nous une super organisatrice ! Il suffit de mettre de bonnes lunettes ! Ben en voilà une bonne nouvelle, non?

Prenez donc ces fameuses lunettes, et cessez de regarder ce qui ne fonctionne pas. Ne voyez que  vos points forts et travaillez sur ceux-ci.

N’attribuez pas votre désorganisation à votre incapacité,  mais dites-vous que vous n’avez juste pas encore découvert les systèmes qui fonctionnent vraiment pour vous !

Apprenez à mieux estimer le temps nécessaire pour vos différentes tâches, ne voyez pas trop grand et terminez les actions que vous commencez avant de passer à la suivante.

Chapitre 2 : Les dix « bonnes habitudes » intelligentes

Notre auteure Maniaque du jour nous propose une liste de dix habitudes à acquérir pour être au top du top de l’organisation !

Parmi celles-ci, j’ai particulièrement apprécié celle de toujours tout noter dans un même carnet, qui nous accompagne toujours. C’est en somme notre « disque dur externe », qui allège la tête et fait de la place pour la créativité et le repos.

J’adhère également totalement à la phase indispensable de récompense en fin de travail ! Pour elle, il est essentiel de profiter de l’énergie positive qui émane de la pièce rangée, du travail accompli.

sara van wesenbeeck

Chapitre 3 : Organisez-vous

Chaque personne est unique. Chacun a un style d’organisation qui lui est propre, même ceux qui se disent « désorganisés ».

Pour parvenir à optimiser son organisation, notez toutes les habitudes qui ne vous conviennent pas. Ne vous forcez pas à copier les autres, mais inspirez-vous en pour créer vos bonnes habitudes.

Changez une habitude à la fois et donnez-vous du temps.
Pour vous motiver, fixez-vous des objectifs, qui vous guideront. Par exemple, « ne plus vouloir de stress dans sa vie ».

Mais surtout, soyez moins exigent(e) avec vous-même et ne mettez pas la barre trop haut. Personne ne vous oblige à laver vos fenêtres toutes les semaines !

Pour diminuer la pression, pensez à toujours remplacer « je dois » par « je veux ». Cela augmentera la dimension de plaisir dans l’accomplissement des tâches.

Et puis, si vous n’y arrivez pas seul(e), cherchez des gens autour de vous pour vous soutenir (ou faites appel à moi, hé hé… Po cher, Po cher… )…

 

Chapitre 4 : Malin avec les objets

Mes amis, ne laissez plus vos objets se moquer de vous ! Ils alourdissent votre vie. Un seul remède: mettez donc votre maison au régime ! 

Oui, vous avez bien vu,  à la diète !

régime de la maison

Et voici les éléments clés de la cure de votre maison :

Diminuer les apports :

Comme dans tout bon régime, on commence par s’assurer de ne pas trop gaver notre maison. Donc dorénavant: Un qui entre = un qui sort, mes chers amis !

En plus de cela, Sara nous donne quelques bons plans pour ne pas céder à la tentation de la surconsommation: faire des listes de courses (et s’y tenir), faire ses courses seul(e), se nourrir avant d’aller aux magasins et bien d’autres.

Ecrémer la maison  :

Pour la rendre plus « digeste », on va alléger un peu la maison, en jetant ce qui est obsolète, en donnant ce qui n’est pas utilisé ou en surnombre, en évacuant ce qui est enseveli sous la poussière tellement vous l’employez…

Cette action est rapide, demande peu d’effort, est amusante et, cerise sur le gâteau, est directement visible. Effet feel good immédiat !

 

Gérer les flux: le Management des affaires !

Pour une organisation optimale, Sara nous dispense quelques précieux conseils, tels que affecter une place pour chaque chose et chaque chose à sa place,  conserver les objets là où ils sont employés, grouper les catégories, étiqueter…

 

Le grand tri des affaires en 10 étapes!

Le grand tri s’opèrera de façon méthodique :

  1. Préparez votre matériel.
  2. Commencez par un endroit petit, dérangeant et facile. Cela vous boostera pour la suite !
  3. Pensez au rôle de l’endroit à ranger.
  4. Videz tout. 
  5. Nettoyez.
  6. Prenez chaque objet en main UNE FOIS et décidez.
  7. Groupez les catégories : prévoir une étiquette
  8. Donnez une place logique aux objets, selon leur fréquence d’utilisation. Notez au fur et à mesure dans le carnet les actions à faire par la suite. Cela permet de vider votre petite tête…
  9. Evacuez tout ce dont vous vous séparez immédiatement. Tenez compte du jour d’ouverture des ressourceries et déchetteries…
  10. Récompensez-vous… Allez, au magasin ! Non, je rigole…

 

Chapitre 5 : Malin avec le papier

Après le régime de la maison, nous avons droit au régime du papier ! Sisi, cela ne s’invente pas ! Comme dans le régime de la maison, on diminue la source, on agit sur le flux et on favorise la sortie.
Qui a dit que faire régime, c’était difficile ?

Diminuer la source :

Pour diminuer la source, c’est assez évident: on imprime le moins possible, et toujours recto-verso, on évite de donner son adresse dans toutes les boutiques et on s’empêche d’emporter les catalogues dans tous les magasins qu’on pénètre.

économie papier

Gérer les flux :

Avec le papier, pas de temps à perdre ! Il faut en tout temps lutter contre son accumulation !

  • Où et comment ?

Les papiers prennent du temps! Il convient donc de fixer l’attaque de ceux-ci dans son agenda (tiens encore du papier… à moins qu’il soit électronique).  Le champs de bataille doit être clairement délimité: on se crée une zone administrative dans la maison, et on y prévoit un bon système d’archivage.

Mais, au fond, c’est quoi, un bon système d’archivage ? Ben c’est un système simple, rapide à comprendre et accessible à tous. Le format importe peu: dossiers suspendus ou classeurs. Tant que vous vous y tenez !

  • Par où commencer ?

On commence par tout groupe et assembler dans le champs de bataille !

Puis on prend chaque document, un à un, et on fait des tas. Attention, il y en aura beaucoup : de 20 à 30 ! Jetez immédiatement tout ce qui ne doit pas être conservé (anciennes factures acquittées, vieilles notes… ).

  • Le rangement des papiers

Sur base de vos petit tas, vous allez identifier les catégories avec un postit.

Ensuite,  assignez une place à chaque catégorie. Identifiez bien les classeurs pour que tout le monde puisse s’y retrouver !

 

Chapitre  6 : Organisez votre maison

Maintenant que votre habitation est passée au mode « régime », vous allez la revisiter, tel un extra-terrestre qui la découvre pour la première fois et qui prend des notes, sac à la main.

Vous allez noter les fonctions des différents espaces et juger si elles sont logiques pour vous faciliter la vie. Vous allez également consigner les surfaces chargées, et mettre dans le sac  tout ce qui peut partir: 5 à 10 objets par pièce peuvent ainsi disparaître.

Ensuite, nous recevons quelques conseils d’organisation des tiroirs, de la chambre à coucher et du salon. Pensez tous les jours à faire votre lit: la chambre donnera une impression d’ordre immédiate. Dans le salon, il convient de créer des zones d’activité pour que chacun s’y sente bien. Le garage est à faire par beau temps. Ainsi, cela permet de tout sortir, pour ne remettre en place que ce qui sert vraiment.

Déménagement organisé

Sara explique ensuite comment gérer votre déménagement.  Et bien, il faut commencer à temps. On l’aurait pas devinée, celle-là…

Ici également, il faut tout noter (elle est peut-être actionnaire chez Hema… j’adoooooore leurs carnets de notes) : le plan du déménagement, les étapes, le contenu des cartons.

Il faut d’abord réfléchir aux meubles qui peuvent vous accompagner dans votre nouvelle habitation. Ensuite, voyez ce que vous employez encore. Encartonnez progressivement  ce qui sert vraiment, et laissez les cartons dans la pièce d’où ils viennent.

Le jour D, videz immédiatement les cartons, placez les meubles et accrochez les cadres. Vous voilà prêts pour une pendaison de crémaillère du tonnerre !

 

Chapitre 7 : Malin avec le temps

« Qui manque de temps a du succès ! » Le fait d’être constamment overbookée donne du statut et de la reconnaissance. On est une personne active ! …

On finit par vraiment le croire, non ?

Or manager son temps pour ne plus en manquer apporte moins de stress, plus d’efficacité, de main-mise sur sa propre vie et surtout un plus grand équilibre.

Pour prendre contrôle des votre temps, les deux questions de base à se poser sont :

  • Que faites-vous avec le temps disponible ?
  • Comment répartir le temps ?

Fixez-vous des objectifs

Les objectifs doivent être SMART, listés et répertoriés selon leur priorités. Lorsqu’un objectif est atteint, il importe de toujours se féliciter.

Fixez-vous des priorités

Vous aurez sans doute remarqué que c’est un peu difficile de faire tout en même temps. Selon leur urgence et importance, les objectifs seront donc listés par priorité. Chaque matin,  décidez-vous quelles trois tâches sont les plus importantes du jour.

Planifiez

Planifier les tâches, par des to-do lists et un agenda,  permet de lutter contre les « bouffeurs de temps ».  Ces bouffeurs de temps sont internes ou externes.
Les internes sont : la distraction, les excès de détails, la rêverie, les écrans…
Les externes sont: le voisin qui débarque à l’improviste, les coups de fils…

Faites donc le test: notez sur minimum trois jours toutes vos activités, sous forme de tableau et par tranches de trente minutes. Pour chaque activité, inscrivez le temps prévu et le temps réel. Vous prendrez rapidement conscience des vilains « bouffeurs de temps ».

Afin de lutter contre toutes les pertes de temps, le bouquin propose une liste de 59 actions concrètes. Par exemple, faire les achats en ligne, téléphoner au magasin afin de s’assurer de la disponibilité d’un article avant de s’y rendre, organiser des réunions « promenades » avec des collègues, placer un panier d’aller-retour à côté de l’escalier…

Elle propose également 50 actions qui prennent moins de deux minutes (et donc à faire immédiatement): retirer les miettes de la table, nettoyer la cuvette des wc, changer une ampoule…

 

Chapitre 8 : Et ils vécurent longtemps et heureux

Dans ce chapitre, les familles sont comparées aux canards. Hooooo trop mignon… Tout cela pour dire que maman canard aligne toujours bien ses canetons. Et qu’on doit faire la même chose.

Mais comment, me demanderez-vous ?
Et bien, en planifiant, afin de pouvoir mieux réagir face à l’imprévu.

N’oubliez pas de planifier vos moments rien qu’à vous ! Car vous ne pouvez pas vous occuper de vos canetons si vous n’allez pas bien, vous ! Et si vous ne trouvez pas un moment pour vous entre la popote, les courses, le tav, le taxi service et le service devoirs, ben …. vous n’avez qu’à vous lever un quart d’heure plus tôt. Pas plus con que ça !

Un concept que j’ai apprécié dans ce chapitre, c’est d’organiser des réunions de famille. Une fois par semaine, vous sortez un chouette apéro, de quoi noter et un ordre du jour. Tout le monde a droit à la parole ! On parle sorties, menus, organisations, envies… avec un rapport (of course) ! Ainsi, tout le monde se sent concerné dans la nouvelle démocratie de la famille. Bien, non ?

Chapitre 9 :Les points sur les i

Le plus important dans la quête de l’organisation, c’est de profiter, de se récompenser  et par la même occasion de se fortifier. La première priorité, c’est vous-même. Ne vous focalisez pas uniquement sur l’objectif, mais également sur le chemin pour y parvenir, car celui-ci est plein d’apprentissages.

 

Mon avis humble et entièrement subjectif

Ce bouquin est méga bien structuré et agréable à lire. Si vous maîtrisez le néerlandais, je le conseille vraiment. Le petit plus, c’est que les points clés sont systématiquement repris dans des zones grisées, plus faciles à repérer.

Pour moi, c’est une vision du home organising beaucoup plus terre à terre que les courants japonais et minimalistes. On est loin de l' »objet qui procure de la joie ». Et, même si je trouve dépaysant ce genre de lecture,   vous avez certainement compris que je suis assez cartésienne de nature, et donc ce bouquin me convient bien.

Ici, on baigne en effet plutôt dans le fonctionnel anglo-saxon et dans la recherche de l’épanouissement personnel et bienveillant au sein de la famille par des actions concrètes.

Par contre, le fait de devoir toujours tout noter risque d’en refroidir plus d’un. Les gens du Nord sont tellement disciplinés… haaaa.  Je vais devoir aller m’acheter un carnet 🙂

sara van wesenbeeck

 

PS: Petite note personnelle adressée à ma nouvelle BFF Sara: « Alstublieft, puis-je entrer dans ta fédé? Tu vois, j’ai bien lu ton bouquin ! pleaaaaaaaaaaaase »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *