Publié dans lecture

Lecture Maniaque: La Méthode de la Vérité Cognitive !

Hello, my dear maniac friends !

Today we are going to read something in English…

America, here I come !

Bethany Joyson

ORGANISATION

The cognitive truth method

de Bettany Joyson

Edt Createspace Independent Publishing Platform, 2015, 270 p.

  • Hein… quoi ? Qu’est-ce qu’elle raconte encore, celle-là? Il n’y a pas assez de lecture francophone, voilà qu’elle compte nous bassiner avec des livres en anglais, maintenant. Pffff….
  • Ouais ben, désolée, mais celui-ci n’est pas disponible en langue de Molière. Na.  Et si vous n’êtes pas sage, je vous dégote un livre en japonais non traduit (… faut juste que je me trouve une copine nippone pour la traduction).

Pourquoi cette lecture ?

L’organisation et le rangement sont des préoccupations nouvelles et très tendances dans nos cultures de la (sur)consommation.
Et quand on parle surconsommation, sans vouloir tomber dans le cliché à deux dollars, à qui pense-t-on en premier?

A nos amis d’Outre Atlantique, of course!

Car vous avez certainement déjà vu ces émissions où l’on s’attaque à des maisons méga encombrées, de personnes atteintes de Compulsive Hoarding disorder, connu chez nous sous les noms de syllogomanie ou accumulation compulsive voire syndrome de Diogène…

source : natural health news
source: natural health news

 

Je voulais donc m’attaquer à une mentalité toute différente du minimalisme Japonais ou de la Simplicité Volontaire francophone. Pour ce faire, j’ai donc tapé « lecture Maniaque en anglais » (non je rigole…) et vu que ce bouquin recevait des bonnes critiques de lecteurs… Je me suis dit « let’s go! » et « Yes, you can! ».

 

L’auteur

Alors, l’auteure s’appelle Bethany Joyson. Mariée, deux enfants. A part ça, rien à dire.

J’ai beau chercher le Maniac Net, Linkedin, son blog…

Impossible d’obtenir plus d’informations ! Cette femme est un mystère.

Existe-t-elle vraiment? That’s the question, mes chers amis…

Ceci est par ailleurs son unique bouquin, dont elle fait la promo sur son blog The Cognitive Truth.

cognitive truth

(C’est moi ou ça fait un peu secte,  l’image?… soit. No comment)

Dans son bouquin, elle explique qu’elle est passée par une énorme dépression et que la découverte de cette méthode a transformé sa vie. Maintenant, sa mission est de nous transmettre la bonne parole…

 

Le pitch

Alors, que nous promet ce bouquin? Bon, le dos du livre nous met en appétit pour plein de choses toutes aussi excitantes les unes que les autres. Mais surtout ceci: « Transformez votre existence désorganisée et inconsistante en une vie organisée, productive, puissante et vibrante! « 

« Comment? », me demanderez-vous, plein(e) d’espoir et d’anticipation…

Et bien, mes chers amis ignorants (mais pas pour longtemps), en utilisant la Méthode de la Vérité Cognitive!

Cette méthode vous apprendra que la vraie organisation est avant tout une décision émotionnelle et intellectuelle, suivie de choix physiques. En accordant votre recherche d’ordre à vos aspirations émotionnelles (vous suivez toujours? ), vos corvées seront transformées en actes d’expressions personnelles ! Plus besoin de faire du théâtre, nettoyer vos toilettes vous suffira désormais!

Quant à vos choix d’objets, ben ils se feront grâce à un procédé qu’elle nomme « personnalisation intuitive« . Chaque objet possède un « niveau de vérité cognitive« , et c’est à nous de conserver les objets qui obtiennent le meilleur score…

Heu, c’est moi où c’est du charabia pour vendre, tout ça?

Bon, explorons plus loin…  (je suis larguée, et je n’ai pas envie de rester complètement idiote, voyez-vous)

vérité cognitive

Pourquoi cette méthode? 

Et bien, il faut croire que cette nana a dû vivre un épisode traumatisant avec une japonaise. Peut-être a-t-elle été harcelée à l’école par une bande de filles du soleil levant? Qui sait.
Toujours est-il qu’elle passe une bonne partie de son bouquin à faire du « Kondo-Bashing » !

Voyez donc ce qu’elle écrit:

  • « Si vous pensez que l’entièreté de votre situation peut être sauvée en regardant des images de pliages de t-shirts en parfaits rectangles, vous êtes dans le déni et vous vous fabriquez un château de cartes, qui s’écroulera tôt ou tard ».
  • « Mon but est d’être la première porte-parole en faveur d’une organisation occidentale »
  • « Un message qui exige que je me débarrasse sans état d’âme de tout ce que je n’ « aime » pas est redondant, égoïste, non éthique, enfantin et incompatible avec la vie d’un adulte bien adapté, dont les devoirs de la vie font qu’il sera appelé à faire des choses qu’il déteste.
  • « Les méthodes vendues actuellement où on jette sans état d’âme ne sont rien de plus qu’un transfert réactionnaire d’une autre extrême en vogue jusqu’à peu: celle de la consommation sans état d’âme.
  • … (j’en passe car elle se laisse vraiment aller là…faudra bientôt faire intervenir la diplomatie internationale… Méfiez-vous, on aura un KondoGate sur les bras)

marie kondo

Mais revenons à notre troupeau de buffles. Voyons donc quelle est cette méthode occidentale d’organisation ….

 

La méthode de la vérité cognitive…

Comprendre l’organisation

L’organisation est un état d’âme, une manière de penser et de vivre, qui peut fabriquer ou détruire le reste de votre vie. C’est une manifestation de la manière dont nous communiquons avec nous-même et avec le monde physique autour de nous.

L’organisation est un pourquoi.  Il y a toujours un grand nombre de pourquoi qui accompagnent un état ordonné, et un manque de pourquoi dans le désordre. Ceci est important à comprendre, car une fois que vous connaissez clairement vos raisons de vouloir quelque chose, plus rien ne vous arrête.

Il est donc essentiel préalablement de rechercher ardemment ses motivations. Elles doivent être solides, concrètes, rappelées régulièrement.

Une fois que ces motivations sont claires, il est essentiel d’organiser les choses au moment où vous êtes au meilleur de votre forme, physique et mentale. Pour vous booster, commencez par des endroits où vous vous sentez le plus à l’aise et impliqué. Par exemple, si vous aimez vos vêtements, organisez-les en premier. Ce sera beaucoup plus facile de vous donner des critères pour garder ou non des items. Surtout, cela vous apportera cette confiance en vous qui sera essentielle pour le reste du processus, processus que vous voudrez personnel. Ne copiez pas les techniques d’autres personnes ! Appropriez les vôtres selon votre expérience et votre vécu!

cognitive truth

Comprendre les raisons de sa désorganisation

Selon Bethany, votre désorganisation est liée aux évènements de votre vie:

  • Votre enfance et adolescence, et plus particulièrement des parents absents (…), des adultes désorganisés, un manque de surveillance et de guidance (…)
  • Un échec
  • Un manque d’ambition
  • De mauvaises habitudes
  • Une absence de sens, d’identité personnelle

Elle y va fort, la nana, vous ne trouvez pas ? Bon, on continue…

Comprendre les bénéfices d’une bonne organisation

Une bonne organisation apporte des bénéfices bien au delà d’avoir un intérieur rangé. Elle transformera votre mental et émotionnel!

Voyez donc:

  • Gain en efficacité, en facilité, en énergie positive.
  • Meilleur équilibre émotionnel car vous gagnez en temps pour votre famille et amis.
  • Productivité plus grande et mieux ciblée.
  • Moins de stress.
  • Gain d’argent, par une meilleure gestion des achats.
  • Meilleure réactivité face à l’imprévu.
  • Se libérer du passé et grandir. Vivre sa vie au lieu de la subir!
  • Meilleure connaissance de soi
source: pixabay
source: pixabay

haaaaa! Trop bien, non?

Le principe

Voici donc la fameuse méthode. Elle n’est applicable que pour les objets non fonctionnels, servant aux tâches quotidiennes courantes.

La méthode de la vérité cognitive se veut un mécanisme d’épanouissement personnel, une philosophie, un mode de vie sur le long terme. Elle implique une remise en question constante de soi-même, ce qui assure notre croissance et apprentissage.

  • Constat
    • D’abord vous serez brutalement honnête avec vous-même.
    • Etalez votre bazar devant vous.
  • Découvrez VOTRE vérité cognitive
    • Posez-vous les questions:
      • Qui suis-je?
      • Pourquoi est-ce que je vis?
      • Comment voudrais-je vivre ma vie?
      • Que voudrais-je transmettre à mes enfants?
      • Est-ce que ces affaires devant moi sont en accord avec mon « moi idéal » et mon « pourquoi »?
  • Quel est le degré de vérité cognitive des objets? 
    • Recherchez des raisons de garder ces objets. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez vous en débarrasser.
    • Vos choix ne doivent en aucun cas dépendre de conventions sociales ou classifications.
    • Pour savoir si un objet mérite d’être gardé, il « suffit » d’en analyser le degré de vérité.
      • Plus un objet correspond à votre idéal de vie, plus son degré de vérité cognitive est élevé.
      • Si vous avez plusieurs objets similaires devant vous, c’est celui au degré de vérité le plus haut, celui qui vous procure la plus grande émotion, qui correspond à VOS critères, qui peut rester.
      • Une fois bien assimilée, cette méthode vous ôtera la tentation d’accumuler des objets identiques.
  • En appliquant cette approche des objets, vous effectuez une personnalisation intuitive de votre organisation. Vous prenez contrôle de la situation, selon l’image qui vous convient et vous correspond. Vous reprenez possession de votre environnement, de votre vie.

cognitive truth

Les clés du succès

Pour parvenir à mener votre projet d’organisation à bout, Bethany nous propose ses conseils :

  • Planifier : ne pas tenter de tout attaquer en même temps, mais se créer un plan d’action.
  • Segmenter: pas de multitâche! Une zone à la fois !
  • S’adapter : être flexible dans vos plans, en ne perdant pas de vue l’objectif global.
  • Prioriser : savoir que 80% de notre vie vient de 20% de nos efforts. Toutes les tâches n’ont pas la même importance.
  • Mémoriser: noter vos apprentissages et progrès.
  • Systématiser: créer un système d’organisation personnel et adapté, ainsi que de nouvelles habitudes et nouveaux standards d’acceptabilité.
  • Se faire aider: se trouver un partenaire d’organisation, qui partage vos objectifs, évalue votre progrès et tirera si nécessaire la sonnette d’alarme.

cognitive truth

Pièce par pièce

Ensuite, notre coach du jour parcourt les différentes pièces de la maison afin de nous prodiguer ses précieux conseils. Pour elle, il faut toujours commencer par les pièces qui nous stimulent le plus, qui nous sont les plus importantes. En effet, cela nous boostera pour la suite.
Pour toutes les pièces, le principe est le même:

  • D’abord, on vide tout et on trie :

    • Chaque personne qui utilise la pièce doit pouvoir y ressentir un sentiment d’appartenance.
    • Chaque objet doit être choisi pour sa valeur de vérité par rapport à nos aspirations, à la façon dont nous voulons vivre notre vie.
      • Par exemple, dans le salon, il est possible de choisir de supprimer la télé si on estime que notre future vie peut s’en passer, que nous voulons nourrir notre cerveau et ne plus subir les émissions.
      • Autre exemple, dans la salle de bains, quels objets pourriez-vous ajouter pour vous sentir bien dans votre peau?

 

  • Ensuite on optimise l’espace:

    • De façon fonctionnelle :
      • Selon la fréquence d’usage et la facilité de nettoyage de la surface d’utilisation de l’objet.
      • Afin que chaque membre de la famille s’y retrouve et se sente impliqué dans la nouvelle organisation. (par exemple, dans le living, tout le monde a droit à sa propre boîte de matériel)
    • de façon mentale: il faut aussi que le rangement proposé nous parle, nous inspire.
      • Par exemple, dans un bureau, mettre à niveau du regard des choses motivantes, qui nous mettent en confiance, comme un tableau d’idées ou d’objectifs.

Pour le reste, l’auteure nous livre des astuces d’optimisation de l’espace, que l’on peut également facilement retrouver sur Pinterest. Par exemple:

  • Les tuyaux en PVC pour ranger les chaussures,
  • Attacher les foulards sur une barre plutôt que de les plier,
  • Les boîtes à glaçons pour présenter les bijoux…

source: leroy merlin
source: Leroy Merlin

Mon avis humble et entièrement subjectif

Mes chers amis maniaques, même si bon nombre d’entre vous ne voudront probablement pas acquérir ce livre non traduit, je trouvais important de vous en expliquer les grandes lignes. Et, dans un souci de perfectionnisme,  je me dois bien sûr également de vous dire ce que je pense de cet ouvrage.

 

La première partie « théorique »

Celle-ci est franchement indigeste, soyons honnête. Sans prendre la moindre pincette, elle s’y amuse à descendre Marie Kondo et sa tendance à tout jeter.

Or je suis peut-être profondément stupide, mais je ne vois pas trop où est la différence entre garder les choses qui « apportent de la joie » et garder les choses qui « correspondent à notre identité cognitive ».

Pour moi, in fine, cela revient au même. On peut se débarrasser des choses qui ne nous apportent plus rien.

Faire primer la qualité sur la quantité.

Je pense juste que la nana n’a pas su montrer l’ouverture d’esprit suffisante pour comprendre la pensée nippone sous-jacente.

La grosse différence concerne tout « l’utilitaire », où Bethany ne parle jamais de tri. Rappelez-vous que Marie Kondo jetait également son marteau pour ensuite accrocher un cadre à l’aide d’une poêle à frire…

 

La deuxième partie, « pratique »

Cette partie est par contre plus intéressante et fluide à lire. Oui, on est loin du minimalisme. On reçoit même carrément quelques astuces de maximalisme.

Ce qui est important à retenir, par contre, c’est l’importance qu’elle accorde aux autres occupants de la maison, et à l’accomplissement personnel de chacun.

Son désir est que chacun puisse exprimer librement sa créativité, dans un environnement organisé et propice à celle-ci.

Par exemple, les livres, triés par fréquence d’usage, doivent occuper une place importante dans la chambre des enfants. La déco doit stimuler le rêve, la curiosité, l’envie d’apprendre et d’étudier. Le comportement des adultes doit tenir d’exemple et de moteur pour l’avenir.

Un autre exemple atypique sont les 17 pages qu’elle consacre au bien-être de nos animaux domestiques: où  conserver leurs friandises, la nécessité de prévoir un sac pour les voyages, différent de celui de promenades afin de ne pas stresser Médor, où placer la litière de Minou etc…

source: flickr.com

Conclusion

De par son ton agressif (pauvre Marie…) et ses explications rocambolesques, le livre n’entrera certainement pas dans les anales de la bibliothèque Maniaque.

Par contre, il lance cette importante piste que l’organisation, si elle est précédée d’un temps de réflexion et de remise en question,  ne doit pas être une fin en soi, mais sert à se connaître soi-même, à se dépasser, à s’exprimer et à gagner en assurance.

Il insiste sur le fait que nous devons décider de ce que l’on veut conserver et faire pour des raisons positives et en accord avec notre être, plutôt que de ne pas conserver ou faire certaines choses pour des raisons négatives. C’est vraiment une approche de coaching positif, en somme.

source: pixabay
source: Pixabay

Sur ce, je pense que je vais prendre une aspirine, parce qu’elle représente un taux de vérité maximale par rapport à la vérité cognitive de ma migraine grandissante.

A bientôt pour une nouvelle lecture Maniaque!


Vous désirez l’acheter? Cliquez sur ce lien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *