Publié dans écolo Maniaque

DIY déodorant écologique

Hello à vous, amis maniaques !

Haaaa… les beaux jours sont là… le soleil, le ciel bleu, la chaleur…

Mais, comme tout belge qui se respecte, dès qu’il fait bon, vous savez ce qu’il fait …

Il râle.

Ben oui, selon lui, maintenant,  il fait trop chaud…

En effet, dans ce pays, on a le choix entre deux météos : dégueu ou dégoulinant.

Et pour le moment on a donc droit à l’option « dégoulinant ».

C’est pour cela que je vous propose une contre-mesure efficace pour éviter d’attirer toutes les mouches du quartier : le déodorant !

Maman Maniaque fabrique son déodorant…

Pourquoi ne pas acheter de déo du magasin ?

Je ne suis pas une grande fan des Axe, Nivea et autres Dove.

Je ne vais pas vous faire de longs discours, mais cela se résume en un seul mot: aluminium ! 

Ce vilain minéral est depuis plus d’une décennie fortement pointé du doigt comme facteur de risque de cancer du sein.

Par mesure de précaution, cela fait donc 12 ans que je n’ai plus utilisé de déodorant classique. Et je n’ai pas (trop) l’impression de puer. Enfin… peut-être qu’on n’ose rien me dire. Les gens autour de moi sont trop bienveillants…

 

Les déos biologiques

Cela fait donc 12 ans que j’achète des déos garantis sans aluminium, avec une efficacité variable. Mais surtout des prix assez exorbitants (jusque 10-12 euros le flacon).

Mon dernier chouchou est moins cher : Ushuaia bio (moins de 5 euros) et fonctionne très bien. De plus, l’emballage est recyclable.

Je n’achète évidemment pas de pierres d’alun, car c’est également une source d’aluminium.

Le DIY

Comme vous le savez, j’aime bien jouer à l’apprentie sorcière…

Dans ma marmite Maniaque, vous trouverez toujours les mêmes ingrédients : bicarbonate de soude, vinaigre, savon de Marseille, huiles essentielles, cristaux de soude et j’en passe.

Et quand je suis tombée dans le blog Antigone XXI sur cette sympathique recette de déodorant maison, je me suis évidemment dit « Abracada-chouette ! »

Cette formule magique est archi méga facile à réaliser !

Et, à l’en croire, le déo serait moins cher que celui qu’on achète. Bon, pour vérifier cette affirmation, je devrais faire un calcul savant tenant compte de mon niveau d’activité physique, des conditions atmosphériques et de la lourdeur de ma main. Bref, les intégrales et dérivées, j’ai tout oublié.

Enfin, dans une optique zéro déchets et durabilité, cela me paraissait un super bon plan.

Les ingrédients

Alors, comme ingrédients, c’est très simple :

  • 100 g d’huile de coco
  • 60 g de bicarbonate de soude
  • 40 g de fécule (j’ai pris de la Maizena)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande

Pour toutes les infos concernant les ingrédients, n’hésitez pas à aller sur le site d’Antigone XXI. Tout y est super bien expliqué.

déodorant bio maison

La méthodologie

Il ne faut pas être Harry Potter ou une grande laborantine pour réaliser cette recette… Ouf… Avec mon sens de la coordination, on courrait à la catastrophe.

Prélevez 100 g d’huile de coco, et placez-la dans un pot de confiture en verre.

Faites fondre l’huile de coco (qui est solide sous 25 degrés), soit au soleil, soit dans le micro-ondes. Etant donné que je ne suis pas un être doté de patience, j’ai opté pour l’électronique… Attention, cela va très vite !

Ensuite, il faut incorporer progressivement les poudres, en remuant à la fourchette. Vissez le couvercle sur le pot et secouez vigoureusement.

déo biologique maison

Enfin, ajoutez les huiles essentielles et agitez à nouveau.

C’est prêt 🙂

déodorant maison biologique facile

Conservation

Comme il fait chaud, j’ai décidé de portionner le déodorant en deux petits pots (à yaourt), que j’ai refermés et placés au réfrigérateur.

Lorsque les pots étaient durcis, j’en ai monté un dans la salle de bain. L’autre pot reste sagement dans le frigo, comme réserve.

Faut juste espérer qu’un gosse ne le prenne pas pour un yaourt…

déodorant maison

The test

La texture est franchement limite, par ces temps chauds.

Soit j’ai deux phases (liquide sur solide), soit tout est liquide. C’est donc assez particulier.

déodorant nature maison

Je ne savais au début pas trop comment l’appliquer.

Finalement, pour avoir plus facile, tant que c’est aussi liquide (il fait chaud dans ma maison, c’est une ossature bois, et elle retient toute la chaleur),  je l’applique avec un disque à démaquiller en tissus.

A part ce petit soucis logistique, je dois dire que le déodorant sent super bon ! Il ne laisse pas de traces et se maintient toute la journée.

Bon, soyons clair, ce n’est pas un anti transpirant

Donc quand je fais des efforts physiques, je n’échappe pas aux magnifiques auréoles de transpiration… Mais, héhé, cela ne sent pas mauvais ! Avouez que de la sueur aromatisée à la noix de coco, c’est assez innovant, non ?

 

Conclusion

Cela ne fait que trois jours que j’emploie ce produit, mais je suis déjà très satisfaite.

Aujourd’hui, j’ai travaillé de manière intensive durant 3 heures dans le jardin, et je n’ai vu aucune mouche s’évanouir autour de moi. C’est bon signe, non ?

Bon, maintenant, faut que je trouve une solution « à emporter » de ce produit… Il parait qu’il faut mettre de la cire.

Mais ça, ce sera pour une prochaine fois 😉

déodorant maison écologique

A bientôt chez la famille Maniaque !


Bilan après plus de trois semaines d’utilisation …. 

Selon les informations locales, un nombre affolant de mouches ont succombé dans les environs immédiats de la casa Maniaque. 
Aucune explication rationnelle n’a pu être avancée à ce jour.

Non, sérieusement … c’est top ! Je trouve que c’est beaucoup plus efficace qu’un déodorant biologique du commerce. Je conseille, vivement !

 

 

 

3 commentaires sur « DIY déodorant écologique »

  1. J’ai testé il y a quelques jours parce que c’est la recette la plus simple que j’ai trouvé et surtout sans ingrédients introuvables (merci!)
    Pour plus de praticité j’ai coulé le déo dans des bacs à glaçons que j’ai démoulé après deux heures au congélateur.
    Je conserve mon stock au congèlo, dans un sac zip, et j’utilise une petit boite en plastique pour conserver mon glaçon « en cours » au frigo.
    Petit inconvénient de cette technique : il faut utiliser le déo à la cuisine, mais en tant qu’adepte du miracle morning, je me lève bien avant ma tribu donc je peux me permettre de traverser la maison à l’aube en soutif.
    J’avais peur que ce soit un peu gras mais en fait la texture est très agréable. Effectivement ça sent très bon. J’ai mis seulement de l’HE de lavande parce que j’en avais sous la main et bien que je n’aime pas du tout l’odeur lavande c’est très discret, ça met juste la coco en valeur comme il faut.
    Je suis pas habituellement consommatrice d’HE (j’avais un flacon de lavande suite à un épisode de poux l’année dernière, il parait que c’est un répulsif) mais je me dis que pour une prochaine fois j’investirais sans doute dans un flacon d’orange ou de menthe (qui doit être utilisable pour faire d’autre choses peut-être, comme du dentifrice, faut que je creuse la question ^^)
    Bref, je plussoie, c’est une super recette, merci de nous l’avoir partagée !

    1. coucou !
      Un grand merci pour votre retour !
      Personnellement, je garde le pot dans la salle de bains. C’était liquide au début, mais par la suite c’est devenu plus épais et facile à appliquer. Nul besoin de courir en soutif dans la maison 😉
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *