Publié dans nutri maniaque, Ordro Maniaque

La théorie du rangement des kilos !

Hello à vous, amis maniaques !

L’hiver vient tout doucement de se terminer. Le soleil et la chaleur préparent leur grand retour… Et le spectre des maillots de bain se dresse de façon inquiétante devant nous.

Mais…

Même po grave ! Car aujourd’hui je vais vous prouver (avec une méthodologie de Maniaque, soit dit en passant) que l’organisation de votre maison est un levier indispensable pour vous réconcilier avec la balance ! Vous ne me croyez pas ?

Et bien voici, mes chers amis suspicieux :

 

Le théorème de la Maniaque !

théorème maniaque rangement et poidsVous ne le savez probablement pas, mais avant de me plonger dans le monde fascinant du Cycle de Krebs, puis de l’incontournable Loi de Pareto, j’ai été assez longuement passionnée par … Les mathématiques.

Oui, les maths.

J’ai même perdu (d’autres diront :  « Meuh non, ma chérie, tu as acquis de l’expérience ! ») deux ans et demi de ma courte existence sur les bancs de la fac d’ingénieur civil  (polytechnique pour mes amis français), pour tout vous dire.

Tout cela pour vous convaincre, non pas de ma folie, mais bien que je suis carrément incollable en raisonnement par A + B = C.

Voici donc la thèse que je propose de défendre en ce jour :

 

Thèse

Le poids  des occupants d’un environnement donné est directement proportionnel au degré de désorganisation et de désordre procurant une sensation de gêne à ceux-ci.

Le corollaire de cette thèse étant, of course, que si l’on organise cet environnement, la courbe de poids aura tendance à fléchir.

poids et désordre

Trop beau pour être vrai ? Voyons voir…

 

Hypothèse

Comme dans toute bonne démonstration, je dois d’abord analyser les éléments factuels dont je dispose pour oser affirmer de telles choses.

Commençons donc par sortir le copain Maniaque Larousse…

Quelques définitions

Tout d’abord, le désordre est défini comme un état d‘un lieu où les choses ne sont pas à leur place, état des choses qui ne sont pas rangées, ordonnées, classées, etc ou comme l’absence ou le manque de cohérence, d’organisation.

La désorganisation est la destruction de l’ordre, de la structure d’un ensemble organisé.

Fort logiquement, on peut donc déjà en déduire que désordre = désorganisation.

Ensuite, une sensation de gêne correspond à un état ou une sensation de malaise physique, de peine, de trouble, de difficulté éprouvés dans certaines actions ou fonctions.

Enfin, le poids d’une personne est la masse du corps de la personne multipliée par la pesanteur terrestre, soit 9,8 m/s². Donc quand on parle de notre poids, on se trompe, au fond on parle de notre masse. Voilà qui vous fait une belle jambe, non ?

Bon, cette masse corporelle est soumise au premier principe de la thermodynamique, qui n’est autre que la loi de conservation de l’énergie. Au cours d’une transformation,  l’ énergie n’est ni créée ni détruite : elle peut être convertie d’une forme en une autre ( travail, chaleur ) mais la quantité totale d’énergie reste invariable.

Donc, tout ce qu’on ingère est soit transformé en énergie (travail, mouvements, respiration … ) soit stocké sous forme de réserve d’énergie (vos jolies cellules graisseuses que vous affectionnez tant). Et pour se faire une jolie petite poignée d’amour de 1 kg, il faut compter un bon 7000 kcal d’énergie.

source : source : https://foodpsychology.cornell.edu

 

Démonstration

On sait donc  déjà que désordre = désorganisation.

Si désordre = désorganisation entraîne de la gène, on peut dire que le degré de gène est une fonction du niveau de désordre :

gène = f1 (désordre)

Cette fonction f1, nous pourrions l’affiner de la sorte :

gène = état initial + Csd x NB,

où Csd est votre coefficient de sensibilité au désordre (oui, je viens de l’inventer… ça en jette, non?) et NB, le niveau de Bordel, communément connu par toutes les mamans d’adolescents.

Or le poids provoque indéniablement de la gène (difficulté de se mouvoir, essoufflement, trouble de l’image corporelle).

Nous avons donc :

gène = f2 (poids)

autrement exprimé comme gène = poids initial + Csp x (poids – poids initial),

avec Csp comme coefficient de sensibilité à la prise de poids.

Donc gène = poids initial + Csp x poids – Csp x poids initial

Selon le 1er principe de la thermodynamique, le poids augmente si les apports sont plus élevés que les dépenses, soit si Δε = apports – dépenses > 0. Lorsque Δε = 7000 kcal, on se prend 1 kg sur la balance.

poids = poids initial + Δε / 7000

On obtient ainsi gène = poids initial + csp x (poids initial + Δε / 7000) – Csp x poids initial

gène = poids initial + Csp x Δε / 7000 =  état initial + Csd x NB

et enfin Δε= ((état initial + Csd x NB -poids initial ) * 7000) / Csp

et donc Δε est bien directement proportionnel à NB, le niveau de bordel.

CQFD

 

poids et désordre
(pour faire plus simple)

Et pour ceux qui douteraient encore…

Fort heureusement pour moi, il ne faut pas être mathématicien pour en arriver à de telles conclusions.

Cet article canadien de 2008 suggérait déjà que ranger son désordre favorisait la perte de poids. Plus récemment, une étude sur 101 étudiantes américaines a prouvé que le niveau de désordre accentuait le niveau de stress induisant de mauvais comportements alimentaires.

encombrement cuisine et poids
source : https://foodpsychology.cornell.edu

Peter Walsh, célèbre Home Organizer australien, en a fait son cheval de bataille depuis quelques années. Marla « Flylady » Cilley nous a aussi pondu un livre sur la question.

Enfin, le Feng Shui ne place-t-il pas la cuisine au coeur du foyer ?

Tout est lié, mes chers amis.

Oui, tout.

le poids est lié au désordre de la maison

 

Conclusion

J’ai bien fait d’arrêter mes études de génie civil. Oui, on est bien d’accord qu’un certain nombre de ponts auraient craqué…

Pour le bien de la planète, reste juste à espérer que l’espèce humaine ne réponde pas également au 2ème principe de thermodynamique, qui introduit la notion de désordre qui ne peut que croître…

Sinon on est vraiment mal barré.

 

Sur ce, je me ferai un plaisir de ranger votre cuisine.… sinon allez sur ma page Facebook « Allégeons votre vie, par Ingrid Hantson » : pour le moment, tous les weekends, c’est challenge rangement de cuisine.

A bientôt chez la famille Maniaque !

rangement et perte de poids

2 commentaires sur « La théorie du rangement des kilos ! »

  1. Toujours aussi truculente la newsletter de Maman Maniaque. Je n’ai pas fait de hautes études mais je dirais que l’intérêt des lettres est inversement proportionnel à leur fréquence, cependant, vous concernant, je me languis et leur parution dans des délais plus courts me satisferais pleinement.
    Bonne soirée, au plaisir de vous lire.
    danielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.