Publié dans Ordro Maniaque

Le nouveau testament Maniaque

Hello à vous, amis maniaques !

Vous vous souvenez très certainement des 10 commandements de la Famille Maniaque … Oui, ces fameux commandements que j’avais fièrement postés au début de mon initiation à la blogosphère Maniaque !

Ces préceptes dictent toujours notre comportement quotidien, à l’ensemble de la famille. Néanmoins, il y a un commandement qui me pose sérieusement problème de ces jours.

En effet, après nos nombreux désencombrements et nos tentatives de déconsommation, je crois que le 3ème, à savoir celui consacré au culte des magasins de meubles en kit, n’est plus vraiment d’application …

Pour cette raison, en fidèle disciple appliquée de Papa Maniaque, je vous propose le

 

Nouveau testament Maniaque

Fidèle observatrice de la condition bordélique et porteuse assidue de la bonne parole du rangement, je vous propose ces 10 règles qui ont véritablement changé mon existence !
Oui, mes amis, celles-là mêmes qui m’ont guidée sur le chemin d’une vie plus légère …

Ces quelques principes changeront très certainement la vôtre !

Voici donc en exclusivité pour vous, LA VOIE vers la simplicité domestique …

  1. Le désordre ne se range pas. Il s’élimine.
  2. Ne sous-estimez pas le rôle de la fonction.
  3. Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose.
  4. Adoptez fièrement la loi du moindre effort.
  5. Trois … le chiffre des maniaques !
  6. Vivez le miracle de l’automatisme.
  7. Adoptez la simplification volontaire.
  8. La paperasse, cela se chasse !
  9. Traquez les foyers d’encombrement.
  10. Soyez le gardien de votre maison.

nouveau testament maniaque

1. Le désordre ne se range pas. Il s’élimine.

Après tant d’années d’aveuglement, ainsi donc s’écroule l’édifice de rangement que je m’étais soigneusement constitué, d’année en année.

J’ai la triste nouvelle à vous annoncer qu’il ne sert à rien de courir chez le géant suédois aux premiers symptômes de manque de place …

Damned.

En réalité, il faut d’abord s’attaquer à la source du problème : la raison pour laquelle nous avons conservé tous ces brols …
Et ne dites surtout pas : « On ne sait jamais ».
A mon stade, cela s’apparenterait à du blasphème …

Le bénéfice de cette approche est multiple :

  • Gain d’argent.
  • Moins à dépoussiérer (ben oui, les beaux meubles Kallax, ça prend la poussière aussi !).
  • Plus de place pour faire votre gymnastique.
  • Plus écologique (les bacs en plastique, c’est pas si top que ça et on le sait).
  • Moins de déchets : donnez ce dont vous ne vous servez plus !

Pour cela, rappelez vous la loi de Pareto, économiste et sociologue du 19 ème siècle, et applicable dans bien des domaines : 20% des causes sont responsables de 80% des effets. Il en est fréquemment extrapolé que nous employons 80% de notre temps uniquement 20% de nos possessions. 

 

2. L’importance de la fonction

Comme expliqué dans notre illustre pièce littéraire « le Rangement en 10 slogans », il est important que toute pièce ait une ou plusieurs (mais pas trop, hein) de fonctions clairement définies.

Une pièce sans rôle bien défini, abandonnée aux humeurs des différents membres de la maisonnée, devient rapidement un no-man’s land, où tout est honteusement permis.

Faites donc comme dans la classe maternelle de votre petit dernier : délimitez des zones claires dans votre magnifique loft sous les toits ! Une zone pour la dinette, une zone pour le dodo, une zone pour les dessins…

 

3. La place des choses

Chaque objet qui rentre dans votre maison doit avoir une place bien définie.  C’est le principe du « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place« .

Faites donc la chasse à tous ces objets qui n’ont pas une place fixe : les clés, les portables, les chargeurs, les stylos, les clés usb, les élastiques …

Pour y parvenir, ces quatre règles sont à suivre :

  • Regrouper le plus possible les objets de même catégorie. S’il y a des chargeurs dans le bureau, la chambre et le salon, rassemblez-les. Virez d’ailleurs par la même occasion les chargeurs orphelins.
  • Utiliser un max de contenants adaptés à leur contenu. Privilégiez la forme cubique ou parallélépidédique (hihi j’adore ce mot). Les cylindres sont moins faciles à organiser. Si ces contenants sont dans un placard, virez-en le couvercle par la même occasion.
  • Ne pas dépasser le volume du contenant choisi. Si cela déborde, c’est qu’il y a trop. Forcément.
  • Etiqueter tout. Ainsi, votre inconscient des plus profonds se sentira, en ancien premier de classe, obligé de s’y soumettre.

 

4. La loi du moindre effort

L’homme est profondément paresseux. Autant l’assumer pleinement.

Moins il en aura à faire, plus les probabilités d’avoir un intérieur présentable sont élevées. C’est scientifiquement prouvé. Ou cela devrait l’être.

Pour ranger vos affaires, imaginez-vous donc en train de jouer à « chaud- froid » :

  • CHAUD – Tout ce qui sert souvent : proche et accessible en tout temps ! Comptez vos gestes. S’il y en a plus que trois, c’est trop.
  • TIEDE – Ce qui sert 1 à 2 fois par semaine : à éloigner un peu (plus haut dans le placard, par exemple).
  • FROID – Ce qui sert peu : à ranger plus loin, dans une boîte ou un meuble à l’abris de la poussière. On peut se permettre de faire un peu plus de gestes pour ces objets (ex. L’appareil à raclettes).

5. Trois … le chiffre des maniaques !

1,2,3 … trois est un chiffre un peu magique, non ? D’ailleurs, c’est le nombre d’enfants de la famille Maniaque. Voilà qui n’est sûrement pas un hasard.

Voici les (trois) règles de trois à retenir :

  • 3 Minutes : Tout ce qui peut être réalisé en moins de 3 minutes ne peut pas être reporté.
  • 3 objets : Les surfaces planes contiendront 3 objets décoratifs. L’oeil humain n’aime pas les nombres pairs. Et plus que trois, cela fait franchement fouillis.
  • 3 gestes :Ouvrir un tiroir, prendre les ciseaux, fermer le tiroir. Voici donc trois gestes réalisés pour prendre un objets d’usage courant. C’est le maximum. Au-delà, devinez où traîneront ces maudits ciseaux ?

 

6. Le miracle de l’automatisme

Une routine évoque pour beaucoup la monotonie, la corvée, le « parce qu’il faut bien » … Et pourtant, le fait d’effectuer des gestes de façon automatique, sans réfléchir, va certainement vous alléger considérablement l’existence !

Ranger sans réfléchir, c’est quand même mieux qu’en râlant, non ?

Madame Flylady l’avait d’ailleurs bien compris quand elle a commencé à bavarder avec son évier.

Voici quelques automatismes qui vont transformer votre vie :

  • Ne jamais quitter une pièce les mains vides.
  • Sécher sa douche et ses éviers après chaque usage. Finies les horribles traces de calcaire !
  • Accrocher les essuies après la douche. Essorer le gant de toilette.
  • Faire son lit tous les matins (on peut juste l’ouvrir proprement, pour l’aérer).
  • Nettoyer les toilettes immédiatement après la grosse commission. Pas besoin de vous faire un dessin pour dire que quand cela sèche, c’est moins drôle …
  • Enlever les chaussures dès que vous rentrez.
  • Ranger la table immédiatement après le repas.

 

7. La simplification volontaire !

Les publicitaires nous ont appris à avoir besoin de tant de choses.

Pourtant, avec un peu de bon sens, il y a moyen de vivre tellement mieux avec moins. Less is best, my Friends !

  • Pourquoi acheter des produits de lessive différents ? Un seul produit suffit, de préférence écologique ou fait maison.
  • Pourquoi investir dans des centrales à vapeur bien chères ? Un bon pliage évite des heures de repassage ! Ici, on ne repasse plus que les chemises, et parfois l’un ou l’autre pantalon. Il faut juste s’appliquer à plier immédiatement le linge dès qu’il est sec. S’il a séché sur grille ou cintre, un petit coup de séchoir électrique vous facilitera la tâche.
  • Tout se nettoie au vinaigre, savon de Marseille et bicarbonate de soude. Pas besoin d’acheter tous ces produits chers et polluants !
  • Préférez les ustensiles de cuisine multifonctions et évitez d’acheter des gadgets fragiles, gourmands en entretien et volumineux.
  • Avant de céder à la pression marketing, réfléchissez toujours en terme de durée de vie, de fréquence d’usage, d’entretien, d’écologie …

 

8. La chasse à la paperasse !

Retenez cette phrase, mes chers amis : « Les papiers qui trainent, ce sont autant de décisions non prises ! ».

Chaque fois que vous avez un papier en mains, posez-vous les bonnes questions :

  • Comment est-il arrivé chez moi ?
  • Dois-je le conserver ?
  • Y a-t-il une action à entreprendre par rapport à ce papier ?
  • Est-ce que je dispose de toutes les informations pour prendre une décision par rapport à ce papier ?
  • Si ce sont des bricolages de mes amours, ne puis-je pas les prendre en photos tout simplement ?

En vous attaquant aux papiers dès la source, vous arriverez plus facilement à bout de ce monstre d’encombrement. Placez donc vite une étiquette « no pub » sur votre boîte aux lettres. En plus, vous subirez moins de tentations. C’est donc tout bénéfice !

 

9. Les foyers d’encombrement

Sachez, mes chers amis, que les surfaces planes ne sont pas (d’office) des espaces de rangement !

Car oui, cela peut vous sembler anormal, mais il est possible de rencontrer des commodes qui ne sont pas recouvertes de piles de vêtements, de paniers à chaussettes et de boîtes de Kleenex.

Si si.

Je vous le jure !

D’ailleurs, faites une fois cet exercice : essayer de vider le haut de vos armoires. Prenez du recul. Regardez …

C’est reposant, non ?

Faites maintenant un deuxième exercice. Parcourez votre maison, pièce par pièce, et dénichez tous ces endroits où le désordre s’accumule.
Cela peut être la jolie console à l’entrée, votre table de cuisine, le buffet du salon ou votre table de chevet. Je suis sûre que vous trouverez plein de ces foyers d’encombrement.

Vous les avez repérés ? Super ! Maintenant : agissez ! Videz-moi tout cela et mettez une jolie décoration à la place.

 

10. Soyez le gardien de votre maison !

Enfin, ce dixième principe est méga important. C’est vous le gardien, le concierge de votre maison !

C’est vous qui allez autoriser l’entrée de certains objets, et en envoyer d’autres vers la sortie !

Car il est important d’avoir conscience que vous êtes responsables de tout ce que vous achetez !

Non seulement vous devez trouver une place adaptée à chacun de ces objets. Mais en plus vous êtes responsables de leur entretien, nettoyage, rangement et évacuation en fin de vie.

Toute une responsabilité, non ?

 

Conclusion

Ainsi se conclut le nouveau testament Maniaque. Plus abouti que les 10 commandements, non ?
Bon, le chemin vers le minimalisme est encore long. Je ne suis d’ailleurs pas certaine que nous y arriverons un jour.
Par contre, je remarque que mes « corvées » ménagères sont de plus en plus rapides à réaliser. Je pense donc être sur le bon chemin.
Et vous, vous en êtes où ?

A bientôt chez la famille Maniaque !

2 commentaires sur « Le nouveau testament Maniaque »

  1. Je me retrouve parfaitement dans ces 10 commandements ! J’ai entrepris un gros travail sur toute ma maison après avoir lu Marie Kondo, et aujourd’hui tout est plus simple.
    Mes enfants et mon homme ont suivi le mouvement de leur propre initiative.
    C’est toujours très agréable de te lire, ne changes rien !

    1. Bonjour !
      Un tout grand merci, cela me fait vraiment plaisir 🙂
      C’est super que le reste de la maisonnée ait suivi ainsi !
      Bonne continuation et à bientôt !
      Ingrid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *