Publié dans lecture

Lecture Maniaque : Manifeste pour une maison rangée

Hello à vous, amis maniaques !

On est mercredi … Et me voici (enfin) de retour avec une petite lecture Maniaque. Et non des moindres !

Car lisez donc cette accroche : « Après la magie du rangement : opération simplicité ! »…

Voilà qui en attirera plus d’une. Dont moi.

 

Manifeste pour une maison rangée

Confessions d’une bordélique repentie 

Par Anne-Solange Tardy

Editions First, 2016, 126 pages

 manifeste maison rangée

Pourquoi cette lecture ?

Vous vous dites certainement : « Après tout ce qu’elle a déjà lu, elle doit en avoir marre« …

Et bien, c’est mal me connaître, mes chers amis.

Ok le bouquin est petit.
Et il n’y a même pas de dessins.
En plus mon étagère est pleine.

Mais, mes chers amis, il y avait quelque chose qui m’attirait inéluctablement vers ce petit tas de papier lié…
Le mot « humour » …
Ben oui, moi, je suis du genre crédule. Et je crois ce que je lis. Donc quand une couverture me promet que je serai guidée par « son expérience, son humour et sa sensibilité », comment ne pas craquer ?

Voyons donc si ces promesses seront tenues…

 

L’auteure

Depuis 2006, Anne-So expose ses idées, sa créativité et ses photos tout en douceur sur son  blog « Cachemire et soie, un blog heureux », véritable référence pour la presse et les médias.

tardy anne sophie

Elle écrit par ailleurs des livres et travaille pour de nombreux magazines. Il lui arrive d’être invitée par des marques prestigieuses à inventer pour elles de nouveaux modèles.

A son actif, des romans :

  • La double vie de Penelope B et la suite Very important Penelope : de la chicklit sur une blogueuse célèbre.

… des livres de loisirs créatifs :

  • Dis-moi oui : ambiance et DIY pour un mariage inspiré.
  • Papier – premières leçons : livre de loisirs créatifs basé sur … le papier.

… et du développement personnel :

  • Merci – Mon carnet de gratitude : un carnet de gratitude à personnaliser.
  • Chat – Carnet hygge de sagesse : se mettre dans la peau d’un chat pour en comprendre les multiples joies, la poésie et sa philosophie.
  •  cahier bonnes manières des paresseuses : comment devenir une femme du monde en 35 leçons fondamentales.
  • Maman, il faut que je te dise : guide de survie pour toutes les mères – et leurs filles.
  • Le guide de la beauté de l’étudiante : comment être jolie à petits prix.

Un peu tout et n’importe quoi, non ?

Selon la Fnac, le dénominateur commun de tous ces ouvrages est la quête de soi et la recherche d’une version de nous-mêmes plus épanouie et plus heureuse. Merci pour ces précisions, car je ne comprenais pas trop la logique dans tous ces bouquins.

Bon, on n’est donc en toute évidence pas en présence d’une pro de l’organisation, mais ça, on aurait déjà pu le deviner à partir de la couverture « confessions d’une bordélique repentie ». En plus, je ne vois aucune bibliographie, ce qui heurte toujours un peu mon fond profondément cartésien et scientifique.

J’espère juste qu’il y aura quand même un peu de sérieux et de recherché dans cette lecture, et qu’il ne s’agit pas juste de « surfer » sur la vague rangement du moment …

 

Le pitch

Ce bouquin est sensé apprendre aux adeptes de l’encombrement maximum à se réapproprier leur environnement pour créer un espace de bien-être.

Car le rangement, mes amis, c’est bien plus qu’un simple coup de balais ! Mais ça, vous le saviez déjà, mes chers amis !

Comme Anne-So nous l’explique dans son intro, il faut considérer ce livre comme un espace de questionnement et de réflexion. Car simplifier son intérieur, et donc sa vie, est un cheminement. Passionnant, qui plus est.

anne-solange tardy

Au sommaire !

Le livre est divisé en trois parties :

  • Votre intérieur idéal
  • Le grand tri
  • La maison qui va avec ma vie

Les mots d’ordre sont : introspection, intuition et pardon.

Votre intérieur idéal

Dans cette première partie, notre auteure nous invite à imaginer, à inventer notre intérieur idéal, loin de toutes les contraintes budgétaires ou autres. Notre intérieur est le reflet de ce  que nous sommes. Autant le bichonner, non ?

Pour y parvenir, elle nous propose de réaliser un tableau de vision, qui a pour but de matérialiser nos objectifs.

Pour ce faire, nous devons découper dans des magasines de déco (ou autres) les images qui nous parlent le mieux et qui se rapprochent le plus de ce dont on rêve pour nous (et non on ne parle par de Ryan Gosling, mes dames). Ensuite, armés de notre bâton de colle, nous réalisons une jolie mosaïque avec toutes ces belles photos.

Mais attention, hein, on ne se refuse rien ! Même si on devait gagner à Euromillions pour y arriver ! L’idée n’est pas d’avoir ces intérieurs-là, mais bien de comprendre où on en est par rapport à notre style de vie.

Ainsi, nous pourrons par exemple comprendre que nous avons besoin d’espace, de nature, de chaleur, de solitude,…

En nous invitant à regarder ce tableau tous les jours, nous nous imprégnons de ce qu’il nous dit sur nous.

Ensuite, on peut passer à la phase deux : observer sans juger ! Il faudra analyser l’intérieur sans porter aucun jugement, de façon purement factuelle, point par point. Cela permet de connaître le plan d’action concret à suivre pour se simplifier l’existence, et être en parfaite adéquation par rapport à ses besoins.

anne solange tardy

Le grand tri

Trier, première étape du renouveau de notre intérieur, est une activité très bénéfique. Lorsqu’on le fait tranquillement et sans se fixer d’objectif inatteignable, trier est une activité très plaisante.

Non seulement trier libère l’espace de vie, mais, plus important encore, notre espace intérieur, en soulageant la charge émotionnelle.

La méthodologie du tri dépendra de la personne : soit on commence par la pièce la plus utilisée, soit on parcourt l’ensemble de l’habitation, à la recherche d’objets inutilisés. L’important est de tout visiter, à notre rythme.

Pour prendre plus facilement une décision, elle conseille de suivre la technique de Marie Kondo : prendre les objets dans les mains et ressentir l’attachement que nous éprouvons pour lui. Mais attention toutefois aux objets auxquels on se sent attachés et qui nous pourrissent la vie ! Elle nous donne ce magnifique exemple de ficus increvable trônant de façon désolante dans son salon. Le pauvre a donc fini euthanasie. Paix à son âme.

En cas de doute sérieux sur le sort de vos objets, Anne-So recommande le carton de rattrapage : si nous ne parvenons pas à prendre rapidement une décision, on y place l’objet et on inscrit la date sur le carton. Rangeons ensuite le carton hors de vue. Si pendant une année, nous n’y avons pas pensé, nous savons ce qu’il nous reste à faire …

Voici quelques phrases « peps » pour nous encourager à trier :

  • Faire le tri, c’est accepter de laisser derrière nous ce qui doit l’être.
  • Trier, c’est faire une plongée totale dans le présent et se délester du poids du passé… pour faire de la place au futur.
  • Demandez-vous toujours ce qui est meilleur pour vous (plutôt que ce dont vous avez envie) : garder ou jeter ?
  • Un objet, quel qu’il soit, doit être à votre service. S’il ne l’est pas et que vous le conservez malgré tout, dites-vous que c’est bien vous qui êtes à son service.
  • La réponse à 100% des objets « au cas où » est : JAMAIS vous ne les utiliserez. Jamais. Jamais.

Et si c’est vraiment trop dur, même pas grave ! C’est juste que c’est pas le bon moment. Et pardonnons-nous de ne pas y arriver.

La maison qui va avec ma vie

Une fois ce grand tri effectué, nous pouvons commencer à créer la maison qui correspond vraiment à notre vie. Pour ce faire, nous devons fermer les yeux et nous imaginer notre vie simplifiée de tout ce qui l’encombre.

Quel genre de personne sommes-nous réellement ? Quelle manière de vivre nous convient réellement, hors de toute convention sociale ? Par exemple, mangeons-nous à la grande table, ou dans les fauteuils sur la table de salon ? Avons-nous l’habitude de recevoir beaucoup de monde ?

Pour nous aider à définir la place des objets, Anne-So nous propose de faire le plan de notre domicile et de tracer le parcours que nous faisons, ainsi que les membres de la famille, au cours de la journée. Cela soulève la question des fameuses (mauvaises) habitudes. Selon elle, il est illusoire de vouloir changer des habitudes. Il vaut mieux adapter et organiser son intérieur à celles-ci.

Concernant les objets, elle est catégorique : ils doivent être à notre service ou nous apporter quelque chose de positif. Sinon, ils ont soit de trop, soit mal placés.

Elle donne ensuite quelques astuces pour :

  • Donner des illusions d’espace : toujours orienter les sièges face aux fenêtres ou perspectives.
  • Augmenter la luminosité  : grâce à des miroirs, parois vitrées et un jeu de couleurs murales.
  • Diminuer l’encombrement : se limiter à quelques beaux meubles, qui rendront l’usage de décorations moins nécessaires. Appliquer la loi du « un entré = un sorti » et garder des petits espaces libres comme « bas de laine » en matière d’espace.
  • Un problème d’éclairage ? Il faut alors privilégier l’éclairage indirect pour donner une âme à votre intérieur.
  • Un soucis de rangement : souvent nous avons trop de rangement (en voilà une qui va pas se faire d’amis chez Ikea). Néanmoins, dans le cas d’un espace petit, elle encourage l’utilisation de solutions sous le lit et les cages d’escalier.
  • La propreté : Sans merci, elle vous fait virer les bibelots ! C’est en effet ce qui prend le plus de temps à nettoyer !

garmaniac

Mon avis humble et entièrement subjectif

On m’avait donc promis de l’expérience, de l’humour et de la sensibilité.

Primo, avant d’avoir eu à affronter personnellement des montagnes de doudous, de vêtements et de Playmobiles, je n’estime pas qu’on peut légitimement parler d’expérience. Car non, les slips et les chaussettes de votre chéri, cela ne compte pas !

Secundo, l’humour oui, mais pas tant que cela finalement. Ou alors j’ai pas compris. C’est toujours possible.

Tertio, la sensibilité. Ah, oui, ça il y en a. Plein. Ouf.

Bon, la lecture est fluide, sympathique et parfois attendrissante. Je plains son malheureux ficus. Puisse-t-il reposer en paix au paradis des plantes.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans cet ouvrage, c’est le tableau de vision. Cela me rappelle le moodboard que j’ai découvert il y a quelques mois, et c’est franchement un chouette exercice pour se connaître. Le côté bien-être et déculpabilisant est également très sympathique et dans l’air du temps.

Je regrette par contre un peu le côté « jeune femme sans attaches », un peu jeune et naïve, qui se révèle peu adapté aux maisons méga encombrées et chargées d’histoire des personnes qui ont de réels problèmes d’encombrement. De plus, les conseils pratiques, et notamment d’aménagement de l’espace sont particulièrement basiques.

Enfin, contrairement à d’autres, ce bouquin est tellement zen et bienveillant, qu’il ne m’a pas donné l’envie concrète de ranger, de trier, de désencombrer… Je rêve juste de me blottir dans mon canapé avec un bon feu, un chocolat chaud et un roman…

manifeste maison rangée

Sur ce, je vais essayer de rester éveillée pour vous proposer une autre lecture Maniaque …

 

A bientôt chez la Famille Maniaque !

2 commentaires sur « Lecture Maniaque : Manifeste pour une maison rangée »

  1. Merci amie maniaque de lire ce que je n’ai pas le temps de lire!!!
    En fait, je crois qu’il n’y a que tes articles que je prends le temps de lire. Astuces et bonne humeur toujours au rendez-vous !
    À bientôt !
    Maeva

  2. Je n’avais pas encore vu ce nouveau livre sur le rangement et grâce à toi, je sais déjà de quoi il parle. Merci pour ton partage et ce chouette résumé de lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *