Publié dans DIY Maniaque, écolo Maniaque, Propreté Maniaque

Lessive écolo Maniaque

Hello à vous, amis maniaques !

Comme vous le savez, je viens de subir un choc émotionnel important. Et vous savez ce qui fait du bien quand ça va pas ?  Sortir son linge sale !

Oui, mais… en tant que Maniaque, on n’aime pas trop le laisser traîner dehors hein…

Je propose donc de vous partager aujourd’hui mon comparatif impitoyable des produits de lessive pour en venir à bout de toute cette crasse.

Je ne garantis par contre pas leur efficacité sur les humains. Dommage.

 

Plus blanc que blanc de Maniaque

nettoyage en mode survie

La famille Maniaque fait tourner sa gentille machine à lessiver en moyenne 4 à 5 fois par semaine. Elle a beau être branchée sur l’eau de pluie, celle-ci doit quand même se mettre un peu de produit sous la dent (ou dans le tambour).

Mais quel est le meilleur régime alimentaire pour votre machine à lessiver ?

opération lessive zéro déchet

Les produits industriels

Les produits industriels contiennent, je ne dois sûrement pas vous l’apprendre, plein de vilaines choses que je préfère ne pas mettre en contact avec ma délicate peau de Maniaque, et encore moins déverser dans la nature.

Voyez donc (source : bioalaune.com):

  • L’alkyn sulfonate (LAS) : utilisé pour faciliter la solubilité du produit dans l’eau, c’est un agent hautement cancérigène et non-biodégradable.
  • Les agents intensifiant de couleur : Ils présentent un risque allergique chez l’homme par contact cutané. Mais ils sont surtout très toxiques pour les poissons et occasionnent des mutations bactériologiques inattendues.
  • L’Acide éthylène-diamine-tétracétique (EDTA) : Utilisé pour stabiliser la mousse et réduire les effets de l’eau dure, l’EDTA appartient à la famille des poisons. Si le pourcentage inclus dans la lessive est trop faible pour occasionner la mort, il n’en reste pas moins très dangereux. Les métaux lourds qui le composent sont relâchés dans l’environnement, puis ingurgités par les poissons et les mammifères qui s’abreuvent dans les rivières. Ceux-ci, après un passage dans le circuit de l’industrie agro-alimentaire, se retrouvent dans nos assiettes.
  • Les parfums de synthèse : Le plus souvent composés à base de pétrole, ce sont des allergènes pour l’homme. Non biodégradables, ils représentent également un risque toxique élevé pour les animaux.

Depuis la naissance de miss Maniaque, après une brève erreur de débutante qui consistait à acheter de la lessive Lechat (ben quoi ? On te donne plein d’échantillons à la maternité en te faisant croire que c’est ce qu’il y a de meilleur pour petit trésor),  je n’utilise donc plus de produits industriels pour la lessive.

Pour laver, nous employons une alternative écologique. Et comme assouplissant, du bon vieux vinaigre blanc fait parfaitement l’affaire.

Voici un aperçu des alternatives écologiques …

produits lessive écologiques

Les alternatives

En parcourant le Maniaque net, on rencontre principalement cinq méthodes de lavage écologiques :

  • Les produits industriels écologiques
  • Les noix de lavage et autres actions mécaniques
  • Les DIY à partir de savon
  • La lessive de cendres
  • La lessive de lierre

 

Les produits industriels écologiques

Vous désirez acheter des produits écologiques ? Faites bien attention, car les grandes marques ont bien compris que le consommateur veut du vert… Ne vous fiez donc pas toujours à la couleur de l’emballage. J’ai déjà failli me planter quelques fois en vacances…

Pour cela, cherchez bien le logo de l’Écolabel européen ! Même si des agents issus de l’industrie pétrochimiques entrent dans leur composition, ils sont déjà beaucoup mieux que les produits cracra des géants industriels.

ecolabel écologique

Ces produits sont en effet majoritairement à base naturelle, totalement biodégradables, mais aussi efficaces.Ils existent pour tout type de linge, en forme ultra concentrée et parfois avec des systèmes de recharges qui réduisent la production de déchets.

Un petit conseil… respectez bien les dosages ! Cela ne sert à rien de tripler le volume de produits juste parce que « comme c’est écolo, ça marche moins »…

 

Les noix de lavage et autres

Fruits du Sapindus Mukorossi (à vos souhaits), les noix de lavages produisent naturellement de la saponine, un savon totalement biodégradable.

Leurs coquilles sont séchées et utilisées depuis la nuit des temps par les femmes himalayennes pour la lessive, mais également pour d’autres usages domestiques. Elles sont vendues dans tous les supermarchés bio au rayon des lessives.

source : consoglobe.com

Leur utilisation me semble assez simple : il suffit de glisser 4 à 6 moitiés de coquilles dans un filet et de glisser ce dernier dans le tambour de la machine à laver.

Une fois le cycle terminé, le linge est propre et très légèrement parfumé. Les noix peuvent être réutilisées jusqu’à trois fois à basse température. En revanche, on peut leur reprocher non seulement un manque d’efficacité sur les vêtements tâchés, mais aussi un impact environnemental à usage intensif.  En effet, les saponines sont toxiques pour les animaux marins.

Je ne les ai jamais testées, donc je ne peux pas vous donner un avis entièrement subjectif à ce sujet. Si vous en avez un, n’hésitez pas à commenter cet article 😉

D’autres techniques « mécaniques » nous promettent un linge éclatant :

La boule de lavage est un objet fabriqué en plastique (paaaaaas bien), qui repose sur la diffusion d’un champ magnétique pour nettoyer le linge. Elle permettrait de se passer entièrement de produits. Néanmoins, aucune étude sérieuse n’a permis à ce jour d’en démontrer l’efficacité. Certaines copies asiatiques pourraient même être dangereuses pour la santé, par la libération de nanoparticules.

Par contre, pour améliorer l’efficacité de vos produits, il peut être utile de placer quelques vieilles balles de tennis dans le tambour. Je le fais parfois (quand ma machine n’est pas trop remplie…).

 

Les DIY à partir de savon

Vous avez l’âme d’une apprentie sorcière ?

Vous aimez chipoter dans vos chaudrons ?

C’est ici que l’article commence à sérieusement vous intéresser… Par contre, préparez-vous à faire le deuil définitif des soirées mousses… vous n’en verrez plus. Et ne cherchez pas d’odeur, il n’y en a pas non plus.

Les produits à base de savon existent sous forme liquide ou solide.

savon

Les formes liquides

La base du liquide lessive, c’est … le savon. Noooooon, vous ne l’aviez pas deviné.

Vous avez le choix : savon noir, savon d’Alep ou de Marseille.

liquides lessives liquides

Comme vous le voyez, c’est toujours le même principe : une base de savon, du bicarbonate de soude et de l’eau chaude. Pour parfumer, on ajoute des huiles essentielles.

Parfois, on nous fait ajouter du vinaigre, mais je ne vois pas trop l’intérêt, à part la production d’un geyser momentané.

Actuellement, ma recette pour du savon liquide est la suivante :

  • 200 g de savon de Marseille (détergent)
  • 100 g de bicarbonate de soude (antibactérien, antifongique, blanchissant, désodorisant et détergent)
  • 100 g de cristaux de soude (dégraissant, nettoyant, détachant, blanchissant, antifongique)
  • 5 litres d’eau 
  • quelques gouttes d’huiles essentielles (lavande ou orange)

Je réserve le vinaigre pour le compartiment d’assouplissant.

Il faut d’abord faire fondre complètement le savon dans de l’eau chaude, puis ajouter le bicarbonate et les cristaux de soude. Enfin, tout mixer pour avoir une bonne texture. Lorsque le mélange est refroidi, vous pouvez ajouter une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles et transvaser le liquide dans des bidons de récupération.

Ne les remplissez pas trop, car le mélange (surtout si à base de savon de Marseille) a tendance à durcir, et il vous faudra le secouer de temps à autres, voire même rajouter de l’eau.

Pour une lessive, comptez un gobelet de ce produit.

 

Les formes solides

Pour partir en voyage, avouez qu’une forme solide, c’est drôlement pratique. Préparez donc votre râpe à fromage et/ou votre mixe-soupe. La procédure consiste simplement à mélanger les ingrédients suivants :

  • 200 g de savon(Marseille ou Alep) finement râpé
  • 100 g de bicarbonate de soude
  • 100 g de cristaux de soude broyés finement

Pour fabriquer une poudre « spéciale linge clair » : ajouter 80 g de percarbonate de soude dans le mélange.

A chaque lessive, utilisez deux cuillères à soupe de cette poudre.

 

La lessive de cendres

La lessive de cendres de bois est LA solution économique et écologique par excellence.

Par contre, quand je me suis décidée à la tester, je ne vous raconte pas la réaction de mes proches… En particulier Miss Maniaque avec un cri droit du coeur :

« C’est quoi cette horreur ?

Ma mère est devenue folle !

Il faut l’enfermer !

Pas touche à mes fringues … etc « 

Bon, je vous ai déjà dit que j’étais têtue ?

Comme une mule.

Pour votre culture générale, sachez que l’utilisation des cendres pour lessiver revient du temps des bûchers… Les vêtements tâchés de cendres revenant plus blancs que blancs… Et vous savez pourquoi ? Et bien, parce qu’elles contiennent de la potasse, un tensio-actif naturel.

J’ai jamais été très douée en chimie, mais cette info m’avait l’air bien sérieuse, et il n’en fallait pas plus pour que je l’essaie. En tout cas, cela laisse Pixel Maniaque, notre chat, imperturbable, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous. Lui, il est bien content quant on allume un feu…

lessive de cendres écologique

Méthodologie

J’ai donc profité du nettoyage de mon âtre pour récolter les cendres qui habituellement finissaient dans le compost.

Cela donne une scène qui fait envie, vous conviendrez :

lessive de cendres écologique

J’ai laissé reposer ce savoureux mélange durant deux jours, en retirant les gros morceaux flottants et mélangeant de temps à autres.

Ensuite, j’ai filtré deux fois, une première fois grossièrement avec une passoire, et une deuxième fois plus finement avec un torchon placé dans la passoire. N’ayez pas peur pour votre torchon, il ressort nickel de la lessive (ben oui, c’est des cendres …). Sachez qu’il y a des gens qui ne filtrent pas et récupèrent juste le « surnageant ».

lessive de cendres écologique

Je sais, la photo laisse perplexe. Néanmoins, le filtrat final est tout à fait acceptable.

Je l’ai parfumé avec des huiles essentielles de lavande, car cela ne présentait aucune odeur. Or tout le monde sait que le propre doit sentir le propre ! (« victime de la pub ? » Comment ça ? Je pige pas).

Pour chaque lessive, utilisez un gobelet de ce liquide.

Version commerciale

Bon, si vous ne disposez pas d’un feu ouvert, ou que vous ne vous voyez pas vous lancer dans ce genre d’expédition, sachez que j’ai un pote qui commercialise de la lessive de cendres ! Pour ce faire, il récolte les cendres des pizzerias et en fabrique ce produit zéro-déchets. Il commercialise même une machine pour faire votre mixture facilement vous-même. Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas vous y mettre …

source : Laververt

 

La lessive de lierre

Ensuite, par un bel après-midi à la belge (comprenez : entre deux averses), j’ai coupé le lierre du jardin afin de tester cette autre recette. Les feuilles de lierre contiennent de la saponine, mes chers amis maniaques (oui, les mêmes agents que les noix de lavage). Douées de propriétés tensioactives, les saponines font mousser leurs solutions et servent de détergent.

A l’aide de ma cisaille, je l’ai ensuite déchiqueté en morceaux (mon seau aussi d’ailleurs, mais ça je ne vous conseille pas de faire… je m’en suis rendue compte en remplissant le seau d’eau … no comment)

lessive de lierre écologique

J’en ai rempli ma plus grosse casserole en les froissant pour libérer la saponine,  et tout immergé d’eau. J’ai allumé le feu et laisser cuire 15-20 minutes à partir du moment d’ébullition.

Le lierre cuit ressemble à ceci, et peut servir de base pour votre potage de ce soir…

NON, je rigole, bande de fous… Le lierre est toxique, donc mauvais plan. D’ailleurs, je devrais peut-être me racheter une casserole, tiens.

lessive de lierre DIY

Retirez la casserole du feu et mettez-la de côté une nuit, couvercle fermée. Le lendemain, filtrez cette jolie mixture (ça ne sent pas trop bon, donc ne faites pas ça juste avant un repas plein de finesse et de saveurs…)

lessive de lierre

Et, vous avez vu ? Ça mousse ! Oui, ben, ne criez pas victoire trop vite, car dans la machine, ça ne fait pas ça. Pour le parfum, j’ai rajouté un peu d’huiles essentielles de pin et d’eucalyptus… je trouvais que cela convenait bien à l’idée de la nature etc…

Pour une lessive, utilisez un gobelet de ce liquide.

 

lessive pour mes ennemis

Etude comparative

Après toutes ces expériences lessivielles, je vous propose ce petit tableau comparatif des différents produits écologiques. Si vous désirez me partager votre expérience, n’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires !

comparatif lessives écologiques

Les produits écologiques sont forcément moins puissants que les marques industrielles. Néanmoins, avec les années, je peux vous dire en toute confiance qu’on peut très bien s’en passer !

Il suffit de faire tremper le linge fort sale, dans une eau chaude + une cuillère à soupe de savon noir, par exemple.

Vous pouvez également frotter les vilaines taches avec :

  • Des savons au fiel de boeuf (fonctionne super bien sur tout type de taches)
  • Du savon noir en pâte et une petite brosse
  • Du savon à base de percarbonate de sodium (style Nettepur de H2O)
  • Le vinaigre : mélangez ½ tasse de vinaigre avec ¼ d’eau chaude et ¼ de tasse de bicarbonate de soude. Appliquez le mélange directement sur la tache, laissez-le agir pendant 15 minutes et rincez.
  • Le bicarbonate de sodium : saupoudrer sur les taches de graisse, laisser reposer 30 minutes puis frotter.
  • Du jus de citron : taches de café, thé, fruits rouges, du linge jauni…

Conclusion

Dans une optique de simplification de la vie quotidienne, je prône la technique de la poudre à lessiver maison. Elle est certes un peu plus coûteuse que son alternative liquide, mais son usage est beaucoup plus aisé (fini de devoir secouer, rediluer, retirer les clottes des mixtures maison).

Dans une optique écologique et économique, et si vous avez le temps, vous pouvez alterner cette poudre avec du lierre (en été) et des cendres (en hiver). Leurs résultats sont jusqu’à présent très satisfaisants.

Sur ce, je vous souhaite une excellente lessive de printemps !

 

lessives maniaques

A bientôt chez la famille Maniaque !

7 commentaires sur « Lessive écolo Maniaque »

  1. Bonjour,
    J’ai osé me « lancer » dans la fabrication de la lessive de cendre, il y a deux semaines.
    Mais, j’ai retrouvé des traces grises sur les jeans et le linge synthétique, lavé à 40 °C, est ressorti mal lavé. Les chemises de corps Damart sont ressorties gris beige ! Aussi, je me dis que le résultat sera peut-être meilleur avec la lessive de lierre que je vais essayer de fabriquer ce jour. Je viens de découvrir votre recette. Connaissez-vous le volume d’eau que vous mettez dans votre casserole ? J’avais mis de côté une recette, il y a quelque temps. Les proportions étaient : 50 feuilles de lierre dans un litre d’eau. A priori, vous mettez beaucoup plus de feuilles puisque vous remplissez votre casserole (dont le volume est sans doute de plusieurs litres).
    Ensuite, vous précisez que vous mettez un gobelet de lessive de lierre (idem pour la lessive de cendre) dans votre lave-linge. Quel est le volume de ce gobelet ? Est-ce pour un lavage de 5 kg de linge ?
    Ayant un lave-linge « 8 kg », il me semble important de connaître cette information afin d’optimiser le bon dosage de la lessive, mise dans le lave-linge.
    Par avance, merci pour les précisions que vous pourrez m’apporter.
    Merci pour cette publication intéressante.
    Belle journée.

    1. Bonjour Ysaline,

      Effectivement vous avez bien vu, les recettes disent 50 feuilles par litre. Je suis un peu rebelle et ai voulu me faire un concentré 🙂
      Avec mon seau plein, j’ai fait environs 8 litres de lessive.
      Mon gobelet fait 200 ml, et j’ai une machine de 11 kg (famille nombreuse oblige…). Je n’ai pas encore eu d’incidents avec, donc je me dis que je suis sur la bonne voie 😉

      Pour la lessive de cendre, j’ai systématiquement ajouté du percarbonate de soude quand le linge est clair. La lessive était franchement bien filtrée (à travers un essuie de cuisine, à deux reprises).

      Merci en tout cas pour vos précieuses suggestions. N’hésitez pas à me donner votre feedback !

      Bonne journée ,
      Ingrid

      1. Bonjour Ingrid,
        Merci pour vos deux réponses.
        Peut-être que ma lessive de cendre n’est pas assez filtrée ? Je ne l’ai filtrée qu’avec un filtre à café en plastique. Je vais réessayer avec un linge et, comme vous, deux fois. Cela dit, je vois que vous ajoutez du percarbonate avec la lessive de cendre. Je croyais qu’il n’en fallait qu’avec la lessive de lierre…
        Belle journée.

  2. Encore moi !

    Pensez-vous que filtrer la lessive de lierre avec un filtre à café en plastique (en grillage fin, livré avec une cafetière électrique) est suffisamment fin ?
    Où peut-on acheter du percarbonate de sodium ? Est-ce la même chose que le percarbonate de soude, également cité dans votre article ?
    Peut-on optimiser l’efficacité de la lessive de cendre ou de la lessive de lierre en ajoutant du savon noir liquide lors des lavages ?
    Merci beaucoup de votre aide.

    1. Bonjour Ysaline,
      La lessive de lierre ne contient pas de très gros morceaux, donc je pense que cela pourrait suffire.
      Le percarbonate de sodium = percarbonate de soude
      Question optimisation, je dirais, why not ? Je n’ai pas encore essayé 🙂
      bonne journée !

  3. Superbe article plus que complet! il y a des recettes que je ne connaissais même pas notamment celle avec le lierre!
    Vous mentionnez que l’on peut utiliser des bidons de récupérations, mais il faut toutefois savoir ce qu’ils ont pu contenir avant, si c’est pour « contaminer sa lessive avec d’autres produits chimiques pas top. J’ai appris que le plastique étant poreux était inlavable à 100% et que par exemple réutiliser un bidon de lessive était dommageable car l’odeur du produit d’origine est très prégnante et donc pas top. moi j’utilise des bidons de 3l comme ceux la: https://nettoyer-la-maison.com/stockage-conditionnement/182-bidon-plastique-naturel-3-l-vide-avec-bouchon-muni-d-une-bague-d-inviolabilite.html Ils sont pas trop gros et le goulet est assez large pour pas en mettre partout quand je le manipule.
    Dernière remarque, votre tableau comparatif est assez peu lisible du à la petitesse de l’image ( du moins sur mon écran) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *