Publié dans Ordro Maniaque

Un sac pas si Maniaque …

Hello à vous, amis maniaques !

Vous qui me suivez assidûment savez que j’ai un léger souci récurrent avec mon sac à mains, affectueusement surnommé fourre-tout à mémère.

 

Un sac de (hum hum) Maniaque

C’est un mystère, non ?

Comment se fait-il que, sournoisement, tel un puissant aimant, ce récipient d’aspect pourtant innocent, d’une contenance ne dépassant certainement pas les 5 litres, possède la très fâcheuse manie d’attirer, mais alors là, tout et n’importe quoi ?

Ben oui… On y rencontre régulièrement voiturettes, médocs, biscuits en décomposition, sucettes entamées, vieux mouchoirs, pièces (haaaaaa les pièces) de monnaie, listes de courses chiffonnées, … et puis tout ce qui se vide naturellement dans le fond quand on oublie de fermer correctement son portefeuilles.

Quoiiiiiii ? Cela ne vous arrive jamais ?

Bande de menteurs.

Bonne résolution du jour

Après avoir vaillamment remporté cette ultime partie de cache cache avec mon portable à la caisse du Carrefour, ma décision était prise. Fermement. Définitivement.

Dorénavant je serai la seule et unique maîtresse de mon sac à mains !

I’m the boss. Yeah.

First step

La première étape : je vide tout !

C’est la partie la plus facile, et la plus révélatrice…

sac à mains maniaque

Ok ok, vous avez immédiatement compris (du moins, je l’espère) que je suis pleine de bonnes intentions…

En effet, vous ne voyez pas devant vous un bête portefeuilles et plein de bazar, comme l’on pourrait s’y attendre en vidant un sac de femme.

Nooooon, vous voyez étalés devant vous un portefeuilles et 5 autres pochettes entourées de bazar… car c’est là toute la nuance !

Je n’en suis pas à mon premier rangement, voyez-vous ! L’art de la pochette n’a plus aucun secret pour moi !

Mais là, je m’égare.

Second Step

Ensuite s’effectue le célèbrissime tri par catégories !

  • Les billets (enfin… quand j’en ai. C’est pas souvent le cas).
  • Les pièces
  • Cartes bancaires
  • Documents d’identité, de pharmacie ou d’assurance
  • Cartes de fidélité
  • Les médocs
  • Les mouchoirs
  • Les stylos et carnets
  • Les « qui n’ont rien à foutre là ». Je cite donc, à titre purement anecdotique : le camion de pompier du petit, la montre de la grande, le stick pour les lèvres en trois morceaux, le paquet de chewing gum vide …

On regroupe tout joliment et on admire.

Il y a un peu beaucoup non ?

C’est là que notre inestimable capacité de discernement entre en jeu.

On confectionne naturellement 4 tas :

  • Garder
  • Scanner
  • Jeter
  • Mettre ailleurs

Voyons cela plus en détails …

 

A garder

Qui a dit qu’un portefeuilles servait à contenir ses papiers d’identité ? Dans le cas d’une maman, ne savez-vous donc pas que ce ne sont pas uniquement ses papiers d’identité qui s’y retrouvent, mais également ceux de toute la marmaille ?

Ainsi que leurs cartes d’assurance hospitalisation, d’ailleurs. On ne sait jamais.

Dites, personne n’y a encore pensé, hein, à créer un portefeuilles partagé ?

Je me retrouve donc dans la catégorie  » à garder sur moi en tout temps  » avec :

  • mes sous-sous
  • 4 cartes d’identité
  • 4 cartes d’assurance hospitalisation
  • mes cartes bancaires
  • mon permis de conduire (même si je suis méconnaissable dessus, elle date quand même d’il y a 23 ans… hihi les flics vont se marrer quand j’aurai un contrôle).
  • l’incontournable sac de courses en tissus.
  • un stylo + carnet (et puis un autre stylo des fois que le premier rende l’âme).
  • mes médocs (après un tri méticuleux de ceux-ci, bien évidemment : j’ai gardé les antihistaminiques et les antidouleurs. Ho, et puis les gouttes nasales tant qu’on y est. Ah oui, du sparadrap. Important, ça. Oui, mais, il faut des ciseaux pour couper le sparadrap. Et un stick pour les lèvres… toujours pratique. Bon, j’arrête).
  • Des mouchoirs en papier.
  • Le portable, que l’on n’a pas encore réussi à me greffer dans l’oreille. Dommage.

 

Les « A scanner »

Cela fait bien deux ans que j’ai scanné la plupart de mes cartes de fidélité dans mon téléphone. En geekette pro de chez pro, j’utilise l’application Fidme… qui est très pratique, à condition bien entendu de retrouver son gsm à la caisse.

Ceci n’est pas toujours le cas.

Mais, même po grave, puisqu’en backup,  j’ai toujours ma pochette avec les « originaux » des cartes de fidélité à l’intérieur !

Et puis, ce qui est vraiment gênant, c’est quand on ne retrouve ni son téléphone, ni la carte de fidélité, puisque la pochette a vomi tout son contenu dans le fond du sac à mains. Ben, oui, il ne se fermait pas bien… j’avais trop de cartes.

Pathologique, vous dites ?

Hum… Mouais. Je vais de ce pas virer les cartes encodées.

Hop, direction la poubelle !

tri porte feuilles

J’ai donc finalement viré sans état d’âme les cartes des magasins que je ne fréquente quasi pas. Après une rapide vérification que les autres étaient bien encodées dans le téléphone, j’ai pu jeter allègrement les deux tas « scanner » et « jeter »…

Trop bien, non?

 

Les « ailleurs »

Il va de soi que les joujoux des enfants peuvent quitter le sac à mains pour retrouver leurs copains de la salle de jeux.
Les cartes de visite reçues à droite et gauche sont minutieusement scrutées. Celles que je garde vont dans le « Classeur Ménager » (que d’autres appelleront le Home GPS).

Je pourrais envisager d’informatiser cela aussi, mais j’ai trop la flemme.

Ensuite, je me suis dit : »Et si le problème venait du fait que j’utilise TROP de pochettes ? » Vous avez vu la profondeur de mes pensées, là ? C’est Wouaw hein.

J’ai donc décidé de conserver les plus jolies et pratiques. J’en ai retiré deux, en somme. Faut pas exagérer non plus.

 

Les « A jeter »

Hormis les cartes de fidélité périmées et scannées, les vieux tickets de caisse et les anciennes listes de courses, il va de soi que tout résidu alimentaire se dirige immédiatement vers la poubelle. Beurk.

 

Third step : Je remets en place

Ayant ainsi bien trié mes petites affaires, je remets joliment tout dans les pochettes :

  • Le portefeuilles : cartes d’identité, d’hospitalisation, carte de sang et permis de conduire. Et des billets. Parfois.
  • Le portemonnaie : la réserve de cacahouètes et pistaches (non je rigole, voyons).
  • La trousse : 2 stylos et le carnet de notes.
  • La pochette à médocs (no comment… suis hypochondriaque)
  • La boîte à cartes : plus facile à la caisse qu’un porte-feuilles (et au moins les cartes bancaires restent en place… inestimable chez moi)
  • Ma « vizirette » rose (sac en tissus qui me suit partout)
  • Du « sens bon », car avec tout ce travail vous ne pensez quand même pas que j’ai le temps de me laver.

 

sac à mains

Fourth step : je fantasme sur un bel avenir

Maintenant que tout est bien en place, il ne me reste plus qu’à tenir mon fouillis sous contrôle.

Car avouez que ce n’est quand même pas facile de garder sa mallette à MacGuyver nickel 7 jours sur 7.

D’ailleurs, cela me donne une idée tiens…  Les créatifs de chez Vuitton ou Delvaux, ils pourraient pas me faire une version customisée de ceci ?

Po cher…  Po cher…

 

source: Stanley

Sur ce, retenez bien cette leçon, mes chers amis :

  • On vide son sac chaque soir (au sens propre et figuré).
  • Triez le contenu par catégories.
  • Utilisez des jolies pochettes qui ferment correctement .
  • Scannez un max de cartes de fidélité dans des applications pour smartphone (Fidme, Stocard, Ewallet, myShopi, Prixing, Fidmarques …).
  • Un permis de conduire doit être changé quand on ne reconnait plus le conducteur sur la photo.

 

A bientôt chez la Famille Maniaque !

 

Un commentaire sur « Un sac pas si Maniaque … »

  1. Un petit coucou de la France d’où je prends toujours autant de plaisir à te lire.
    J’ai l’impression que tu parlais de mon sac!
    Et je dois pas être la seule !
    Perso je pense qu’il faut prendre un sac le plus petit possible, genre juste la place pour le nécessaire comme ça y’en a plus pour les papiers et autres « brols » perdus !( note que j’ai utilisé un mot de chez toi!)
    Au plaisir de te lire bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *