Maniaco déchets !

Hello à vous, amis maniaques !

J’ai un peu honte de le dire, mais la Famille Maniaque n’est pas la famille zéro déchets... loin de là.

Hélas.

Non pas que nous nous soucions guère de notre belle et fragile planète, mais … heu comment dire… je ne sais pas trop comment ils font, eux, pour arriver à 1 misérable kilo de déchets par an.
Pour être totalement honnête, nous, les Maniaque, nous tournons autour des 6 kg de poubelle générale par semaine… ce qui nous fait donc un total affolant de (glurps glurps) 313 kilos annuels de déchets à nous 5.

C’est dire si nous avons encore du chemin à faire …

Et si on le faisait ensemble ?
En route pour …

LE ZERO DECHETS !

 

J’ai eu la chance de participer à une conférence particulièrement intéressante, présentée par ma collègue Home Organiser, Céline de Schryver. Elle me servira de fil conducteur pour cette page ECOLO MANIAQUE !

Ecozy

La légende du colibri

Cette légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi, introduit la séance d’initiation au zéro déchets :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

source: Larousse.fr

Elle est bien là, l’idée du zéro déchets : chacun, si petit soit-il, doit faire sa part, à sa manière, selon son rythme.

Au fur et à mesure, ces petits gestes deviendront des automatismes et feront des petits.

Motivations et freins

Le zéro déchets, pourquoi, au fond ? La raison première paraît évidente : pour limiter la pollution et sauver la planète !

Oui, mais ce n’est pas que cela, mes chers amis !

La quête du zéro déchets, c’est aussi une question de santé, de gestion du temps, d’économies, d’éducation de nos petites têtes blondes, mais surtout un retour à l’essentiel, à la simplicité.

Alors si c’est tout bénéfice, pourquoi est-ce si compliqué ?

Et bien, parce que cela remet quasi toute notre organisation en question !

  • La gestion du temps : prendre le temps de tester des recettes, de chercher des points de vente alternatifs …
  • Notre portefeuille : le zéro déchets passe inévitablement par le bio et les circuits courts. Finis donc les hard discounts et grosses chaînes alimentaires. Cela peut effrayer au début, mais comme tout notre mode de consommation sera bouleversé, il faut se dire que l’on consommera autrement : de qualité et non de quantité.
  • Nos habitudes : il faudra cuisiner, anticiper, planifier… Adieu les fast foods aux emballages jetables. Cessez d’accepter toutes les babioles promotionnelles que l’on vous propose !
  • Notre comportement d’achats : Le zéro déchet, tout comme le Home Organising, pousse à réfléchir sur ses achats, ses besoins.
  • L’entourage : les amis, la famille, les enfants… pas toujours évident d’obtenir la participation de ceux qui nous côtoient ! Il faut se sentir locomotive à tout moment !

Prendre conscience

Le belge jette en moyenne 160 kg de déchets ménagers (après tri) par an. Même si nous sommes dans le top 3 des meilleurs « recycleurs » européens, il est bien connu que le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.

Recycler demande effectivement un coût énergétique important, et connaît ses limites. Ainsi, le papier n’est par exemple recyclage que maximum 4 à 7 fois.

Céline nous invite donc à réfléchir sur toutes ces sources de déchets que nous rencontrons tous les jours :

  • Emballages des magasins, suremballage des produits
  • Cadeaux (emballage, rubans, cadeau non apprécié …)
  • Boîte aux lettres
  • Ecole : bricolages, papiers
  • Travail
  • Achats sur internet
  • Loisirs
  • Sorties, évènements
  • Gadgets reçus en rue …

La pyramide du zéro déchets

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la pyramide des 4 R : Refuser – Réutiliser – Réduire – Recycler.
Céline nous en propose une variante, tout aussi intéressante :

pyramide zero déchet

Désencombrer et simplifier

Le désencombrement est une étape indispensable au zéro déchets ! En se libérant de l’inutile, en se simplifiant la vie, nous prenons conscience de la masse d’objets que nous possédons. Nous apprenons à consommer autrement, de manière plus raisonnée.
Le Home Organising travaille intimement sur le « REFUSER », socle du Zéro Déchets.

 

Refuser

Et oui, mes chers amis, il va falloir sérieusement apprendre à dire non ! Cela peut vous paraître difficile au début, gentils comme vous êtes, mais ne vous inquiétez pas. Vous y arriverez ! Et vous serez drôlement fièr(e)s de vous !

Non aux gadgets publicitaires, aux flyers distribués en rue, aux catalogues, aux 3+1 gratuits etc…

Pour vous aider, je vous propose ce petit lexique pratique… Ainsi vous n’aurez pas d’excuse à l’étranger !

  • Français : Non
  • Anglais : No
  • Allemand / yiddish : Nein
  • Néerlandais : Neen
  • Arabe : Laa
  • Espagnol : No
  • Italien : No
  • Grec : Oui
  • Polonais : Nie
  • Serbe / lituanien / slovene : Ne
  • Roumain : Nu
  • Japonais : iié
  • Russe : Niet
  • Portugais : Nao

(de rien… mes chers amis )

Ah oui, pensez aussi par coller une petite étiquette « NO PUB » sur votre boîte aux lettres, tiens. Ce sera votre premier pas vers le Zéro déchet et le Zéro paperasse !

 

Réduire

Pour ne pas avoir de déchets, il faut toujours se poser la sacro-sainte question suivante : « EN AI-JE VRAIMENT BESOIN ? « 

Cela paraît tellement évident, et pourtant …

Avant tout achat, Céline nous invite à prendre le temps de réfléchir. Souvent, l’envie se dissipe avec le temps. N’oubliez pas que vous êtes responsable de tout ce que vous achetez, jusqu’à son élimination !

Si vous désirez acheter quand même quelque chose, choisissez toujours le produit le moins emballé ! N’oubliez pas que les achats internet génèrent des emballages supplémentaires…

 

Réutiliser

La production, de plus en plus croissante, de biens de consommation contribue à l’épuisement de ressources finies que ce soit en termes de matières ou d’énergie. Ces produits une fois utilisés, sont généralement destinés à finir leurs vies en décharge.

A la différence de cette logique de l’économie actuelle dite linéaire, l’économie circulaire s’efforce de ne pas épuiser les ressources et permet de contrôler les rejets et les déchets. Comment ? Par la réutilisation, notamment !

économie circulaire
source : ecoconseil.org

Le compostage

Le compostage, c’est un peu mon dada à moi. Je vous en avais d’ailleurs déjà parlé dans quelques articles.

Avoir un compost permet de réduire de 40 % sa poubelle tout venant. Selon votre habitation, diverses solutions s’offrent à vous :

  • Le bac ou tas au fond du jardin : Cette solution, c’est le must, la Rolls ! Très pratique, elle impose d’avoir un jardin, of course. Si vous comptez utiliser le compost comme engrais, il faut respecter certaines règles.  Par contre, si ce n’est pas le but, vous pouvez y jeter toutes vos matières biodégradables, sans penser à alterner les couches.
  •  Le compost de quartier  : de nombreuses villes proposent des composts de quartier. Ceci est très pratique quand on ne dispose pas de jardin ou de balcon.
  • Le vermicomposteur : Si vous habitez en appartement, ceci est la solution pour vous ! Cela demande un peu plus de travail, car il faut découper finement tous les végétaux. Le jus récolté pourra être dilué et servir d’engrais à vos plantes d’intérieur.
  • La collecte de déchets organiques : certaines communes organisent des collectes de déchets organiques. Même s’il faut tenir compte de l’empreinte écologique liée au sac poubelle, au transport et au traitement, c’est une bonne solution de réduction des déchets.

compost tas bac

Pas envie de composter ? Achetez une poule ou un cochon ! Ils s’occuperont avec plaisir de vos restes…

 

Recycler

Moi, je pensais toujours être au top du top de l’écologie, avec mon système super sophistiqué de tri des déchets. 

Et bien, j’ai eu droit à ma petite douche froide…

En effet, recycler, ce serait comme « prendre un cachet d’aspirine pour soulager la gueule de bois qu’engendre la surconsommation ».
Bon, bon, bon… voilà qui est dit.

Mais pourquoi donc, me demanderez-vous !

  • Le recyclage est partiel. Tout ne peut être recyclé à 100 %.
  • Attention au greenwashing, comme par exemple la récupération des capsules de café par le patron de mon copain Georges.
  • Recycler veut dire transporter ! Ben, oui, les usines, elles sont pas au fond de notre jardin, hé.
  • Tout ce qui est recyclable n’est pas forcément recyclé !
  • Le recyclage, par exemple de l’aluminium, demande beaucoup d’énergie.
  • Le recyclage du plastique est compliqué et nécessite de réinjecter du pétrole.

 

Au boulot !

Pour faire du zéro déchets, il faut être un minimum équipé ! Voici donc votre kit de base pour affronter les courses :

  • Sacs en tissus : fruits, légumes, noix, pain …
  • Grands sacs ou paniers de courses
  • Boîtes en plastique de récupération
  • Bocaux en verre de récupération (pots de confiture avec couvercle, par exemple)
  • Boîte à oeufs
  • Votre sourire et second degré (ben oui on risque de vous regarder de travers, donc autant s’armer).

sac réutilisable DIY

Où pouvez-vous vous rendre pour acheter zéro déchets ?

Vous allez retourner aux sources, mes chers amis…

Finis les hypermarchés pour vous !

Marchés, fermes, coopératives, magasins bio, drogueries, boucheries et boulangeries indépendantes… seront vos nouveaux lieux d’approvisionnement.

Hors alimentation, vous pouvez ainsi acheter des shampoings et savons solides, des lingettes en tissus, des pailles en inox, des serviettes en tissus, des capsules à café réutilisables, des sacs à tartines, couches lavables, pochettes à collations …

Vous ne savez pas par où commencer ? Rendez-vous sur Consovrac, Ecoconso ou Zerocarabistouille !

zero déchet

C’est moi qui l’a fait !

Afin de générer moins de déchets, il faut retourner à nos fourneaux… Inutile en effet de préciser que tous les plats préparés sont générateurs de déchets ! Mais ce n’est pas tout, il y a plein de choses que vous pouvez faire…

  • Cuisiner soi-même de bons petits repas est meilleur pour la santé et votre portefeuilles.
  • Faire son pain. Utiliser les restes pour confectionner des croûtons, du pain perdu, des croque-monsieur, des cookies, des gâteaux, du crumble, de la chapelure…
  • Préparer les goûters des enfants : biscuits, gâteaux, crèmes, yaourts, crêpes, salades de fruits, compotes…
  • Faire ses produits de cosmétologie soi-même : déodorant maison, gel douche, savon pour les mains, dentifrice,…
  • Avec des ingrédients naturels, vous pouvez simplifier les produits de nettoyage !

zero déchet

Ca peut toujours servir !

Avant de mettre quelque chose à la poubelle, posez-vous toujours la question : Est-ce que cela peut toujours servir ? A moi ou à quelqu’un d’autre ? 

  • Les institutrices sont toujours ravies de récolter des boîtes à oeufs, pots de yaourts, rouleaux de papier toilette ou d’essuie tout… Renseignez-vous !
  • Les bouchons en plastique sont récoltés (et recyclés) pour acheter du matériel pour les personnes handicapées.
  • Les fonds de tissus et vêtements usagés sont réutilisés par certaines associations, comme isolant notamment. Ne les jetez jamais à la poubelle !
  • Les rubans des bouquets de fleurs peuvent servir comme lien, comme décoration pour un cadeau ou comme matériel de bricolage.
  • Le papier cadeau sera soigneusement plié et réutilisé.  Ensuite, pensez aux Furoshiki, ces emballages japonais en tissus !
  • Les fonds de bougie peuvent être refondus pour en créer de nouveaux !
  • Les rouleaux de papier toilette ont mille et une utilisations…
  • Les vieilles boîtes en plastique ou à chaussures font de super rangements à tiroirs !

En panne d’idées ? Pensez à : 

  • Give box
  • Bibliothèques, boîtes à livres
  • Repair café
  • Prêt d’objet (associations Facebook, par exemple)
  • Sites de ventes et dons (2demain.be)
  • Tournevie
  • Loxam
  • Usitoo

Vous devez quand même vous en débarrasser ?

Ne mettez jamais dans la poubelle générale les matériaux suivants, qui devront aller au parc à conteneur :

  • Papiers et cartons
  • Bouchons de Liège
  • Frigolite (selon les parcs à conteneurs : renseignez-vous ! )
  • Les plastiques durs
  • Plastiques d’emballages
  • Métaux
  • Bois
  • Déchets verts
  • Piles
  • Verre : distinguez verre plat, coloré et blanc.
  • Pots de fleurs en plastique
  • Déchets inertes et de construction
  • Huiles alimentaires
  • Peintures
  • Déchets « dangereux » : produits d’entretien
  • Cartouches d’encre
  • Appareils électroniques
  • Ampoules
  • Tissus

Le reste devra malheureusement retrouver le chemin de votre poubelle ! Un petit conseil : pesez de temps à autre celle-ci. Prise de conscience immédiate !

Conclusion

Comme un petit colibri, chacun est à même de faire de petits gestes vers une meilleure planète. La prochaine fois que vous effectuez un geste anodin comme prendre un mouchoir en papier, une feuille de papier ou d’essuie-tout,… arrêtez-vous. Respirez et pensez. N’y a-t-il pas une alternative à employer ? Un mouchoir en tissus, un papier brouillon, un vieux bavoir…

Moi, en tout cas, je m’y colle !

Et vous ? Pour vous booster, je vous encourage en tout cas à participer à une séance d’initiation sur le zéro déchets de Ecozy : un bon résumé, un chouette lieu de partage et de réflexion !

 

A bientôt chez la Famille Maniaque !